ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Le pas de deux vers le Centre auquel nous invite l’impayable député PS Razzy Hammadi avec son projet d’amendement d’un impôt « minimum obligatoire » sur le revenu

2 Commentaires


De ne pas bien regarder où il met les pieds avec ce projet d’impôt visant les plus faibles, espérons qu’il ne se fera pas trop mal en tombant…

Razzy Hammadi, en train de nous exécuter un numéro extravagant de funambule montrant comment par des déclarations tonitruantes un député socialiste passe au Centre; pressé de savourer peut-être l’exploit il en oublie ceux qui l’ont élu qu’il a déçu, et les règles élémentaires qui régissent les rapports qui doivent exister en matière fiscale et autre entre les défavorisés toujours plus défavorisés d’un côté, et ceux que le ultralibéralisme mondial a aussi meurtri mais beaucoup moins, et tous ceux à l’autre bout pour qui ces changements les ont rendus encore plus forts… Que cette belle prouesse n’empêche pas donc, de rétablir certaines vérités; comme de dire que, si tant de gens ne paient pas l’IR, c’est tout simplement que de par les situations sociales souvent chaotiques qu‘ils connaissent, ils totalisent – voilà tout ! – ne rien devoir concernant cet impôt. Pendant qu’à bien y regarder, indirectement ils le paient quand même et lourdement, si on fait le calcul du transfert de charges qui s’opère implicitement vers l’IR en faisant le compte de toutes les taxes et impôts de toutes sortes auxquelles ils contribuent trop, par rapport à leurs situations financières et autres. Pourquoi alors, chercher à interpeller là-dessus et prétendre qu’on aurait « des impôts plus bas » et « plus justes » alors que ce nouvel impôt frapperait les plus faibles et en bout de chaîne tout le monde, si ce n’est d’être animé par d’autres raisons : comme électorales plus inavouables par exemple; notamment pour un député comme lui, associé à une politique qui a déçu et dont les promoteurs n’ont plus de recours que d’aller chercher des voix très au-delà de l’électorat qui l’avait élu.

Voir article sur le Figaro.fr, avec le lien internet suivant:

http://www.lefigaro.fr/impots/2015/10/03/05003-20151003ARTFIG00098-l-impot-sur-le-revenu-pour-tous-un-socialiste-relance-le-debat.php
<a

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

2 réflexions sur “Le pas de deux vers le Centre auquel nous invite l’impayable député PS Razzy Hammadi avec son projet d’amendement d’un impôt « minimum obligatoire » sur le revenu

  1. Bien écouter le principe, entrer dans le débat de façon contradictoire, ne pas porter de jugement, bien des réformes sont à mener. Dans ces reformes attendues, il est sûrement un principe principal d’urgence. La priorité première n’est -t-elle pas de supprimer un grand nombre de coûteux privilèges (placards dorés…, cumuls de mandats…) avant tout…

    Aimé par 1 personne

    • Oui! « supprimer un grand nombre de coûteux privilèges (placards dorés…, cumuls de mandats…) avant tout… » est un objectif prioritaire. Et nous parviendrons à les atteindre lorsque l’équilibre entre majorité et opposition, pouvoir et contre-pouvoir reprendra ses droits et que cet équilibre ne sera plus comme actuellement que de façade; or, tout cela ne peut aboutir que par une explication en profondeur de tous les mécanismes d’erreur sociopolitiques principalement par lesquels s’emmêlent les situations à ne plus rien y comprendre si on n’y mettait pas un peu d’ordre… J’y revien dans tous mes articles qui suivront prochainement sur mon blog… En attendant, j’espère n’avoir été ni trop ni pas assez long… Bien à vous!
      Michel

      J'aime