ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Le tripartisme du LRPS dans sa phase de « débannalisation » du FN


Après la « dédiabolisation » du FN, voici la phase donc de sa « débannalisation », le terme est de Cambadélis.

Mais « ne nous y méprenons pas », tout ça est est beaucoup plus grave et va très au delà que ce que nous en dit Manuel Walls dans le (figaro VOX d’hier). Et puis Walls ne nous dit pas tout.

Ce sont des politiciens du LRPS comme lui qui ont fait monter le Front National. Mais ils ont besoin de le stabiliser à 30, 35 %. C’est pourquoi il veut « maintenant »  « empêcher » des victoires du FN aux régionales. Son air martial de général romain lancé contre le FN n’est qu’une posture. Tout ça est orchestré.

Il se montre très excité contre ce parti parce qu’il commence à prendre peur du trop d’essor que pourrait prendre le FN. Il doit faire croire à une réelle menace que le FN ferait courir. En réalité il a peur pour lui et n’a pour seul recours que de  paraître en colère et rendre ainsi crédible le rassemblement de la gauche sur lequel il aimerait compter et qu’il est incapable d’organiser autrement.

Nous n’avons pas à faire à une « tripartition » comme le dit de son côté Yves-Marie Cann dans le Figaro VOX d’hier. Nous avons à faire à un tripartisme à la LRPS dans sa phase de « débannalisation ».

Une de leur dernière trouvaille pour faire croire qu’il n’y a d’entente entre le PS et LR que face à un danger que le FN ferait courir au pays. Walls ne craint pas que pour le PS comme il veut le faire croire, il craint aussi pour le LR; de même que le LR; lui aussi ne craint pas que pour lui mais également pour le PS, des fois que le LRPS perdrait la majorité des sièges qu’il détient dans les différentes assemblées et partout où ils sont en jeu.

Car leurs jours sont comptés. Pour cela , ils ont besoin de s’associer mais ne le peuvent pas sans dramatisation de la situation sans laquelle le masque qui cache leur collusion LRPS ne tient plus.

Dans son numéro de combattant acharné contre le FN, Walls est dans la phase 2 du tripartisme que le « LRPS » a installé pour isoler l’électorat FN. Le but étant que ça leur permettent ainsi de conserver le pouvoir, malgré leur incapacité à recueillir vraisemblablement plus de 15 à 30% des voix à une élection dorénavant, tellement les citoyens n’en peuvent plus de la politique transversale LRPS.

Aussi doivent-ils pour cela, après l’avoir laissé se dédiaboliser, le débannaliser dans l’opinion, seul moyen pour eux de rester au pouvoir aux « régionales et aux présidentielles prochaines, dès lors qu’ils peuvent par le biais du front républicain à la hussarde qu’ils nous préparent, rester majoritaires non plus sur la base de 100 % mais seulement sur 55 à 60 % de l’ensemble de tout l’électorat.

Et si on tient compte du niveau d’abstention qu’on connait lors d’élection régionales et présidentielles habituellement, en associant les voix du PS et du LR réunies, il suffit qu’ils aient 15 à 20 % des voix pour rester majoritaires.

Pour peu alors que les abstentions battent des records, ils seraient assurés dans ces conditions, d’être élus avec des résultats encore très inférieurs. Il faut que nous comprenions alors, que nous n’avons plus d’autre issue que de faire barrage par tous les moyen au LRPS. Aussi et ne serait-ce alors, tous citoyens qui se respectent se doivent d’agir en conséquence et rejeter en priorité tout ce qui ressemble à du LRPS. C’est mon message d’aujourd’hui.

10 ans de Sarhollandisme, ça suffit! Sinon la France à tous les niveaux finira par être le pays de toutes les « extrêmes. Voilà, comment nous sommes manipulés! A bientôt!

Michel

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.