ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

«Le dernier livre de Pierre-Hervé Grosjean»


 Un livre qui devrait faire débat! Un débat auquel, même lambda, le chrétien qui s’intéresse à ces questions et qui pourra sérieusement prétendre avoir lu ce livre, doit pouvoir participer. J’aimerai bien – à ce propos – pouvoir un de ces jours…parler de politique et de catholicisme dans l’esprit que veut nous faire découvrir Pierre Hervé Grosjean avec son dernier livre. Peut-être la culture chrétienne sortira de l’ornière où elle se trouve, il faut bien le dire; et la politique alors reprendra ses droits. Ça nous sortirait du ravin dans laquelle elle est tombée et tout le pays avec.

Ce que nous dit l’abbé Grosjean de son livre : 

>Face, à « un pays qui doute de lui-même, qui ne s’aime pas », dont « la sécularisation de la société française participe à sa fragilité« ,  et « qui est désormais fragile« ; à un pays où « le désert spirituel qu’est devenue la France désormais pays de mission » « résonne comme un appel à redécouvrir la capacité formidable du christianisme à transformer le monde« , il ne reste plus à la minorité des chrétiens que « la ferveur, la force de son témoignage, la conviction« , explique l’abbé  Grosjean à  Eléonore de Vulpillières qui l’interroge dans le Figaro vox de ce matin, au sujet de la parution de son dernier livre « Catholiques, engageons-nous! »

 Dans un jeu de questions réponses auquel ils se prêtent tous deux dans cet article, L’abbé Grosjean dit vouloir avec son livre s’adresser surtout aux jeunes. « Un appel à la jeune génération qui vient » est-il inscrit en bas de couverture. Un appel au »catholicisme décomplexé » qu’il leur préconise en référence aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid où Benoît XVI avait lancé aux français son fameux  » soyez des témoins décomplexés« .

Mais par la marche à suivre qu’il donne, il s’adresse aussi à tout le monde, quand il dit qu’il faudrait que « ces lieux – écoles, associations, famille, groupes d’amis, réseaux – où s’affermissent nos convictions ne soient pas des lieux fermés sur eux-mêmes, mais des rampes de lancement pour se préparer à la mission!« 

Parce que – fait-il remarquer aussi- « bien plus que nous le croyons, les catholiques sont attendus » pour « rejoindre tous nos concitoyens, parler à l’intelligence et au cœur de chacun, et plus encore si leurs idées sont absentes de ces lieux de transmission »  que sont les « Médias, métiers de la culture, de l’éducation et de la transmission« ] et tandis qu’on aura « péché par naïveté, en désertant ces lieux d’influence  « où se gagne le combat culturel, la bataille des idées« , – « Les chrétiens doivent réinvestir ces lieux…pour servir… avec plus d’efficacité ce que nous pensons être le bien commun et une anthropologie juste« , dit-t-il.

Pour leur redonner le goût, l’envie, conscience de l’importance, la valeur, la noblesse de ces métiers de la transmission, il espère avec ce livre ne plus laisser les chrétiens « se contenter de regarder du balcon – pour reprendre l’expression du Pape François – le monde avancer sans eux, voir en l’occurrence se déconstruire ».

Au contraire, doivent-ils pouvoir confronter leur « idéal très élevé au réel, c’est à dire à l’imperfection de ce monde » et ne pas déserter ou se contenter d’être un commentateur souvent critique, précise-t-il.

Aussi – continue-t-il – doivent-ils « investir… les lieux de décision. Nous ne votons jamais pour un candidat seul… mais…. aussi pour ceux qui l’entourent et l’influencent, qu’il fera accéder aux leviers, ceux à qui il donnera des responsabilités et   ainsi nous donne-t-il plein d’autres conseils très pratiques et autres qui invitent à en savoir plus, à partir à la découverte de ce livre qui devrait compter parmi ceux qu’on est pas prêt de laisser de côté et d’oublier. Un livre qui devrait faire débat!

«Un livre [donc,] auquel débat, même le chrétien lambda qui s’intéresse à ces questions et qui pourra sérieusement prétendre avoir lu ce livre, doit pouvoir participer. J’aimerai bien – à ce propos – pouvoir un de ces jours…parler de politique et de catholicisme dans l’esprit que veut nous faire découvrir Pierre Hervé Grosjean avec son dernier livre. Peut-être la culture chrétienne sortira de l’ornière où elle se trouve, il faut bien le dire; et la politique alors reprendra ces droits. Ça nous sortirait du ravin dans laquelle elle est tombée et tout le pays avec»

Après l’avoir lu…je ne manquerai pas d’y participer. A bientôt!

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.