ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

François Copé interrogé par Philippe Bilger


Jean François COPE interrogé par Philippe BILGER

Jean François COPE interrogé par Philippe BILGER

Jean François Copé répond aux questions de Philippe Bilger concernant son projet politique pour 2017 maintenant qu’il dispose des parrainages nécessaires pour participer aux primaires à droite 2016. Voir en bas la vidéo qui en rend compte.

Jean François Copé se voit à droite en 2017 comme le candidat le plus crédible, au sens où il serait le plus en phase avec les attentes des français lassés par l’absence de résultat …

Comme d’autres ici, je ne veux pas tomber dans le piège de juger un homme sur des malversations dont on ne sait que ce qu’on en a lu, entendu, vu dans la presse et des conclusions qu’on a pu ou voulu bien s’en faire.

Concernant donc l’affaire Bygmalion, je crois que c’est avant tout à la justice de faire son travail et à tout citoyen de se demander si elle le fait correctement, celui-ci n’étant pas de selon moi de juger des personnes mais des faits.

Ce qui m’intéresse plutôt au sujet de Jean François Copé, c’est de voir à travers son propos à quel Président on aurait à faire s’il était élu en 2017. Hormis toutes ses grandes qualités intellectuelles, humaines qu’on retrouve également chez beaucoup de personnalités politiques quels que soient leurs bords, il sort nettement du lot: c’est quelqu’un de pratique, de concret, qui recadre assez vite les choses quand elles sont emmêlées; c’est un homme carré, c’est un vrai politique.

Toutefois, je lui préfère certaines d’entre elles… parce que – me semble-t-il – il se cantonne trop à vouloir être mieux que les autres.

Quand par exemple il parle de François Hollande, de Nicolas Sarkozy, de tout ce qu’il n’est pas, il est aussi « moi, je », celui qui en cela ne diffère pas tellement des autres.

Or, il n’est plus temps de faire mieux. Il est devenu temps de faire bien. Car, s’il n’est jamais trop tard pour bien faire, n’est-il pas souvent trop tard pour faire bien, comme je le dis souvent je crois à juste titre?

Lui, qui résume par exemple la montée du vote FN au fait que « les français font le procès des politiques qui sont dans l’absence de résultat », qui voit dans l’autorité principalement un moyen d’imposer la politique par ordonnances, qui parle d’ubériser l’économie qu‘il veut libérer « à tous les étages » et la mettre en capacité d’atteindre des résultats. Bref, tout ça ne manque-t-il pas de profondeur?

Je soupçonne qu’il en est ainsi par manque d’objectivité ou par aveuglement auquel le libéralisme nous conduit si nous n‘y prenons gare.

Ce sont trente cinq ans de gauchisme auxquelles trente cinq ans de droitisme ont succédé qui ont abouti au libéralisme.

Tout ce que dit François Copé dans cette vidéo est centrée sur l’obtention de résultats. Très bien. Mais, n’est-t-il pas non plus de mot plus libéral et de plus axé sur la réalité sensible que celui-là aussi qui ne présente aucun intérêt dès lors qu’il ne débouche pas sur des éléments de la réalité intelligible. Des résultats sont bien peu de chose, si ceux-ci sont obtenus sur les décombres de millions de vies saccagées par soixante dix ans de gauchisme et de droitisme.

Et de ce point de vue de la réalité, que nous dit-il: rien. Ni sur le plan de l’Histoire concernant ces soixante dernières années de gauchisme et de droitisme que j’évoquais, ni sur les autres plans; qu’il s’agisse, « de toutes les insuffisances de la droite » dont selon lui, « le FN serait le miroir en creux » aussi bien que de sa conception de la liberté économique donnant la primauté du référendum d’entreprise où ce serait les salariés qui voteraient pour le projet proposé par leur employeur shuntant du même coup tout rôle laissé aux syndicats au lieu de proposer des solutions pour les moderniser.

Alors en conclusion, je dirai « peuvent faire bien » certainement, lui et d’autres. Mais qu’ils le démontrent en arrêtant de jouer avec la réalité sensible à leur seule fin!

J F Copé, sa vidéo sur Justice au singulier du 08 05 2016 :

 

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.