ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Avons-nous de vrais politiques au sommet de l’Etat?

006

« À quelques mois de l’élection présidentielle, l’exécutif espère capitaliser sur l’amélioration de l’économie française », Danièle GUINOT du Figaro, au service Patrimoine, Bourse « Qu’en est-il du politique au sommet de l’Etat si une économie n’est plus qu’un économisme dont ses instigateurs n’ont d’autres préoccupations que de courir après des sondages, des chiffres flatteurs, des intentions de vote favorables pour satisfaire des minorités, une élite, de ne rechercher sous couvert de progrès économiques que des résultats obtenus au moyen de véritables O.P.A faîtes sur les citoyens »Aux commandes de l’Etat, avons-nous de vrais politiques? Ou à tout le moins, se comportent-ils comme tels?

Au sommet de l’Etat, avons-nous de vrais politiques? Ou se comportent-ils à tout le moins comme tel?

Si c’était le cas, la France ne connaîtrait pas de situations dont l’Histoire ne retiendra que leur nature calamiteuse?

Que sont-ils d’autre alors? Des économistes, voire de « bons », de « vrais », ce qui ne fait pas d’eux, de bons ni de vrais  politiques, et n’est-ce pas – même dans le meilleur des cas – tout le problème? 

Les esclavagistes, les plus grands despotes étaient tous des personnages appréciés, considérés comme de « bons » économistes. A l’opposé, suffit-il d’être un excellent économiste pour faire un bon politique, plus de 40 ans d’exercice du pouvoir par les plus grands experts en la matière ont montré que non.

L’esclavagisme primaires, binaires… qu’ils avaient développés ont – – heureusement disparu mais finalement pour revenir sous les formes quelconques, tertiaires, quaternaires… actuelles qui n’en font pas moins des systèmes économiques tout aussi ravageurs.

Ils s’insinuent d’abord par un Etat providence, et ensuite par un Etat « outrecuidance ». Lequel dans un premier temps donne inconsidérément pour mieux se servir des uns contre les autres et astreindre, « mettre tout le monde au pas à sa botte » ensuite.

Qu’y aurait-il alors, de saugrenu ou d’impertinent en effet à se poser cette question et même seulement à y répondre par la négative quand l’économie se fait au dépend du social, lequel devient le faire-valoir, le bouc-émissaire de l’économique, et que nous apprenons – voir dans le Figaro Premium du 24 07 dernier -que « Stéphane Le Foll , le porte-parole du gouvernement a annoncé qu’à partir de septembre, tous les ministres se lanceront dans un tour de France des réussites en termes d’emploi, de création d’emplois, d’investissement et d’innovation» afin que indique-t-on que « à quelques mois de l’élection présidentielle, l’exécutif espère capitaliser sur l’amélioration de l’économie française »?

 « À quelques mois de l’élection présidentielle, l’exécutif espère capitaliser sur l’amélioration de l’économie française »: Quel sans-gêne ou quel aveuglement de nos dirigeants!


Les 4 causes de l’économisme et celles-ci dans leur ensemble

« large, le chemin qui conduit à la perdition ( … ) resserré, le chemin qui conduit à la vie…) » Mt 7, 13-14

Les 4 causes principales de l’économisme*:

I – La prédominance du sensible sur l’intelligible

II- L’exploitation politicienne qui la sous-tend

III- L’exploitation médiatique que le sensible et le politicien sous-tendent

IV- L’accommodation très diversifiée des populations à cette prédominance du sensible sur l’intelligible

Les causes de l’économisme dans leur ensemble:

L’absence quasiment de toute hiérarchie intelligible des faits: l’importance de ceux-ci ne sont vus essentiellement que sous l’angle du sensible… Et l’économisme dans lequel ce contre-sens hiérarchique nous dirige n’est pas une bonne voie. Ce qu’il est, le cheminement dont il provient, ses effets négatifs dans le temps, le marasme de type involutif qui en résulte le prouvent. Il n’est pas la voie qui conduit à l’intelligible, seul vecteur d’action digne de ce nom: qui implique la hiérarchie des faits sans laquelle il devient impossible d’écouter et d’aviser correctement pour agir de même correctement…

«Le travail, le travail, le travail disait Nicolas Sarkozy?» Et bien! Le travail, le voilà! Celui donc qui voue le sensible pour l’intelligible et non celui qui voue l’intelligible pour le sensible.

Car évidemment – le sensible a sa place. Mais, le sensible pour le sensible, non! Et l’intelligible pour le sensible, encore moins!

«(…). Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est méprisable, tu seras comme ma propre bouche. C’est eux qui reviendront vers toi, et non pas toi qui reviendras vers eux.» Jr 15,19

  • Économisme* : mot désignant ici le système économique actuel caractérisé, soit par excès soit par défaut, par l’exagération des mesures qu’elle prône, décide.

Lire la suite


Le père Jacques Hamel, martyr aussi de « l’économisme »

XVMa734d666-5365-11e6-a20c-224ef47bd2b0

«Le père Jacques Hamel, martyr du fanatisme et des lâchetés politiques» , mais aussi et plus précisément encore de « l’économisme » aveugle auquel plus de 40 ans de socialisme déboussolé a conduit. Ce, de par une certaine déliquescence de la cohésion sociale due à la vision qui est la sienne, et qui ne prend plus, pas ou trop peu en compte tous les critères de l’homme dans toute la plénitude de ses composantes et par quoi, chemin faisant, l’économie est devenue insensiblement – et entre autres désordres, dérèglements qu’on lui doit – le terreau du terrorisme.

C’est ainsi que pendant plus de 40 ans de socialisme, dont les socialistes eux-mêmes ne veulent plus, la politique aura eu la particularité de ne voir surtout l’humain que dans la dimension socio-économique et professionnelle dans laquelle l’économie a fini par enfermer le social, entraînant du même coup un quasi abandon du politique au profit de l’économie.

En grande part et ce parce que, le socialisme ne voulant plus voir en politique l’économie comme moyen pour le social ni le social comme but pour l’économie, après avoir longtemps dogmatisé… le social, il a fini par le renier, le dénaturer et c’est à croire par et pour le mettre au second plan, sinon le détruire…

 


Terrorisme et Economisme: l’ennemi et le problème

« Il faut nommer l’ennemi » avons-nous enfin convenu d’admettre. Qu’on admette alors qu’il faille aussi nommer le problème!

Sur notre sol, le terrorisme a monté d’un cran et non des moindres. Cette fois les chrétiens ont été la cible du terrorisme, dont un prêtre et cela s’est passé dans une église en pleine célébration de la messe. La France, il y a de quoi,  est en émoi.. Réaction bien compréhensible alors dans les médias, sur internet, consternation et explosion de la colère sont partout. Que ce soit dans les médias alternatifs ou non, les déclarations, les discours sans plus aucuns détours, voire musclés, guerriers vont bon train.

Dans tous les sens du terme, une économie qui nourrit une partie de la société et en affame une autre n’est pas de l’économie: elle n’est qu’un économisme…

Plus de doute donc, l’ennemi, c’est le terrorisme: et c’est lui frontalement. Mais – sinon l’ennemi et à fortiori frontalement – le problème et là transversal, n’est-ce pas par ailleurs l’économisme, cette conception de l’économie qui ne veut pas pour le politique que l’économie soit un moyen et le social un but.

Bien sûr que si, puisque, avec cette conception-là, tout ce qui est vecteur de ressource financière est mis au même niveau et que la réussite sociale et autre qu’elle engendre n’a plus de réalité qu’à travers une vision positiviste et fausse du profit. Pour ne parler que de l’aspect socio-économique de l’économisme. Abstraction faite donc de toute la dimension socio-éducative, culturelle, politique… Ce qui nous donne une notion parcellaire de la réalité qui la réduit à des critères anthropologiques exclusivement économiques et assimilés; et tout compte fait économiste… qui a donné par ailleurs naissance à des termes comme « méritocratie » aussi hideux du point de vue sémantique que du point de vue sociologique.

Dans ces conditions, comment s’étonner qu’on se soit montrés capables d’avoir pu instaurer un mariage pour tous et qu’on ne l’est pas été pour instaurer une économie pour tous… Comment s’étonner alors qu’on est su nommer l’ennemi concernant le terrorisme, l’immixtion et la prolifération de l’islamisme radical dans… notre quotidien et qu’on n’est pas su nommer seulement l’erreur qu’on doit à plus de 40 ans de socialisme qui a laissé l’un et l’autre « prospérer » dont les socialistes eux-mêmes ne veulent plus?

Il y a là un grand désordre qu’il faudra sans plus tarder tirer au clair… Car l’action, l’action – on ne parle plus que de ça : « l’heure n’est plus au débat » nous-est-il dit avec raison, mais qu’est-ce que l’action si nous ne sommes pas en mesure d’aviser correctement pour décider de ce qu’elle doit être en totalité parce que préalablement nous n’avons pas pris le recul nécessaire pour écouter la réalité avec toute la rigueur qui convient? L’actualité politique ne manque pourtant pas de nous donner des exemples tous les jours d’un tel désordre comme j’espère hélas en faire part prochainement…


« Soutenez la famille du Père Hamel et le diocèse de Rouen »

 LETTRE DE Stéphane DUTE adressée à L'archevêque de ROEN : "Monseigneur, Soyez assuré de nos prières, en ce jour de deuil pour votre diocèse, pour la France et pour l'ensemble du monde civilisé. Il nous semble que cette prière de Charles de Foucauld, martyr lui aussi, pouvait aider votre diocèse à rester centré sur l’essentiel, comme l’aurait sans doute souhaité le Père Jacques Hamel. Cet essentiel qui est notre Dieu et notre Père. Alors nous vous offrons nos prières.Bonjour Michel, Le Père Jacques Hamel, assassiné dans son église le 26 juillet 2016, alors qu'il disait la messe, nous a montré à tous ce qu'être chrétien voulait dire :être prêt à Le suivre jusqu'à la Croix.Le moment de réfléchir à comment cela est possible dans un pays comme la France viendra sans doute. Rapidement.Mais en ce jour de deuil, alors que martyrs et criminels se retrouvent ensemble, face au Père, nous pensons aux familles, et en premier lieu à celle duPère Jacques Hamel. Nous pensons également au diocèse de Rouen, dont l'archevêque, Monseigneur Dominique Lebrun était au JMJ de Cracovie quand le crime fut commis, et dont vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse.Nous prions pour toutes les victimes de la folie humaine, et remettrons notre prière à Monseigneur Dominique Lebrun.Soutenez la famille du Père Hamel et le diocèse de Rouen


LETTRE DE Stéphane DUTE adressée à L’archevêque de ROEN : « Monseigneur, Soyez assuré de nos prières, en ce jour de deuil pour votre diocèse, pour la France et pour l’ensemble du monde civilisé. Il nous semble que cette prière de Charles de Foucauld, martyr lui aussi, pouvait aider votre diocèse à rester centré sur l’essentiel, comme l’aurait sans doute souhaité le Père Jacques Hamel. Cet essentiel qui est notre Dieu et notre Père. Alors nous vous offrons nos prières.Bonjour Michel, Le Père Jacques Hamel, assassiné dans son église le 26 juillet 2016, alors qu’il disait la messe, nous a montré à tous ce qu’être chrétien voulait dire :être prêt à Le suivre jusqu’à la Croix.Le moment de réfléchir à comment cela est possible dans un pays comme la France viendra sans doute. Rapidement.Mais en ce jour de deuil, alors que martyrs et criminels se retrouvent ensemble, face au Père, nous pensons aux familles, et en premier lieu à celle duPère Jacques Hamel. Nous pensons également au diocèse de Rouen, dont l’archevêque, Monseigneur Dominique Lebrun était au JMJ de Cracovie quand le crime fut commis, et dont vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse.Nous prions pour toutes les victimes de la folie humaine, et remettrons notre prière à Monseigneur Dominique Lebrun.Soutenez la famille du Père Hamel et le diocèse de Rouen

Suite à l’odieux attentat perpétré hier à l’arme blanche par des djihadistes islamistes dans l’église de Saint Etienne-du-Rouvray en Seine Maritime, « Stéphane Duté et toute l’équipe de CitizenGO » appellent toute personne à apporter son soutien à la famille du père Hamel et au diocèse de Rouen. Son message est le suivant : « Le Père Jacques Hamel, assassiné dans son église le 26 juillet 2016, alors qu’il disait la messe, nous a montré à tous ce qu’être chrétien voulait dire :être prêt à Le suivre jusqu’à la Croix.Le moment de réfléchir à comment cela est possible dans un pays comme la France viendra sans doute. Rapidement.Mais en ce jour de deuil, alors que martyrs et criminels se retrouvent ensemble, face au Père, nous pensons aux familles, et en premier lieu à celle du Père Jacques Hamel. Nous pensons également au diocèse de Rouen, dont l’archevêque, Monseigneur Dominique Lebrun était au JMJ de Cracovie quand le crime fut commis, et dont vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse.Nous prions pour toutes les victimes de la folie humaine, et remettrons notre prière à Monseigneur Dominique Lebrun.  Soutenez la famille du Père Hamel et le diocèse de Rouen »

> Monseigneur Lebrun [ en appui à cette démarche de soutien],

« Soyez assuré de nos prières, en ce jour de deuil pour votre diocèse, pour la France et pour l’ensemble du monde civilisé.

Il nous semble que cette prière de Charles de Foucauld, martyr lui aussi, pouvait aider votre diocèse à rester centré sur l’essentiel, comme l’aurait sans doute souhaité le Père Jacques Hamel. Cet essentiel qui est notre Dieu et notre Père.

Alors nous vous offrons nos prières.

Mon Père Je m’abandonne à toi.

Fais de moi ce qu’il te plaira.

Quoique tu fasses de moi, je te remercie.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.

Pourvu que ta volonté se fasse en moi et en toutes tes créatures,

Je ne désire rien d’autre mon Dieu.

Je remets ma vie entre tes mains.

Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur

Parce que je t’aime,

Et que ce m’est un besoin d’amour de me donner,

De me remettre entre tes mains sans mesure

Avec une infinie confiance, Car tu es mon Père. »

Ci-dessous : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE ARCHEVÊQUE DE ROUEN SUITE A LA PRISE D’OTAGES DE SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE ARCHEVÊQUE DE ROUEN SUITE A LA PRISE D’OTAGES DE SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY « De Cracovie, j’apprends la tuerie advenue ce matin à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle fait trois victimes : le prêtre, le Père Jacques Hamel, 84 ans, et les auteurs de l’assassinat. Trois autres personnes sont blessées dont une très grièvement. Je crie vers Dieu, avec tous les hommes de bonne volonté. J’ose inviter les non-croyants à s’unir à ce cri ! Avec les jeunes des JMJ, nous prions comme nous avons prié autour de la tombe du Père Popielusko à Varsovie, assassiné sous le régime communiste. Le vicaire général, le Père Philippe Maheut, est sur place depuis les premiers moments. Je serai dès ce soir dans mon diocèse auprès des familles et de la communauté paroissiale très choquée. L’Eglise catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour. » « Soyons nombreux à apporter notre soutien à la famille du Père Hamel et au diocèse de Rouen »
« De Cracovie, j’apprends la tuerie advenue ce matin à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle fait trois victimes : le prêtre, le Père Jacques Hamel, 84 ans, et les auteurs de l’assassinat. Trois autres personnes sont blessées dont une très grièvement. Je crie vers Dieu, avec tous les hommes de bonne volonté. J’ose inviter les non-croyants à s’unir à ce cri ! Avec les jeunes des JMJ, nous prions comme nous avons prié autour de la tombe du Père Popielusko à Varsovie, assassiné sous le régime communiste. Le vicaire général, le Père Philippe Maheut, est sur place depuis les premiers moments. Je serai dès ce soir dans mon diocèse auprès des familles et de la communauté paroissiale très choquée. L’Eglise catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour. » « Soyons nombreux à apporter notre soutien à la famille du Père Hamel et au diocèse de Rouen »


Les médias… vecteurs de propagande de Daech!

Jean-Frédéric POISSON après son entrevue avec des parlementaires et à ses côtés de Kader Arif et Claude Bartolone à qui il a remis son rapport. "Le matin même à 7h40 sur RMC, j'ai commenté certaines conclusions de ce rapport : retrouvez mon intervention en cliquant sur le lien suivant:    http://rmc.bfmtv.com/emission/nous-sommes-surpris-par-la-legerete-avec-laquelle-les-operateurs-de-reseaux-sociaux-apprehendent-le-terrorisme-1008472.html

Jean-Frédéric POISSON après son entrevue avec des parlementaires et à ses côtés de Kader Arif et Claude Bartolone à qui il a remis son rapport. « Le matin même à 7h40 sur RMC, j’ai commenté certaines conclusions de ce rapport : retrouvez mon intervention en cliquant sur le lien suivant: http://rmc.bfmtv.com/emission/nous-sommes-surpris-par-la-legerete-avec-laquelle-les-operateurs-de-reseaux-sociaux-apprehendent-le-terrorisme-1008472.html

Jean-Frédéric POISSON Président de la commission chargée de combattre ...........les moyens de Daech.     "Aujourd’hui mercredi 20 juillet, j’ai remis, avec le rapporteur Kader Arif, le rapport de la mission d’information sur les moyens de Daech que j’ai présidée à M. Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale."Le rapport est accessible sur le lien suivant : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-tI.asp

Jean-Frédéric POISSON Président de la commission chargée de combattre ………..les moyens de Daech. « Aujourd’hui mercredi 20 juillet, j’ai remis, avec le rapporteur Kader Arif, le rapport de la mission d’information sur les moyens de Daech que j’ai présidée à M. Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale. »Le rapport est accessible sur le lien suivant :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3964-tI.asp

Concernant les moyens de Daech, Jean-Frédéric POISSON président de la commission chargée de les dénoncer et de faire des propositions pour y mettre fin, a rendu public quelques « Conclusions du rapport qu’il a remis à ce sujet hier à Claude Bartolone le Président de l’Assemblée nationale.

Parmi celles-ci, Jean-Frédéric POISSON alerte les pouvoirs public sur le manque cruel de personnel « affecté[…] à la surveillance et la suppression des comptes signalés sur les réseaux sociaux  » liés au terrorisme, et met clairement en cause « La manière dont les médias relaient les attentats » laquelle selon lui « doit également être abordée, pour qu’ils ne soient pas vecteurs de propagande pour Daech ». En l’occurrence, il trouve « …intolérable qu’un journal francilien ait fait sa Une il y a quelques jours en présentant le tueur de Nice souriant, bronzé, presque sympathique ! »

« La guerre – qu’on peut désormais nommer comme tel sans que le propos soit considéré comme exagéré ou outrancier – n’est pas finie… », met-il chacun en demeure de bien se garder d’oublier .


Appel à soutenir le Pr Henri Joyeux

006

Accès à la vidéo concernant l’action reprochée au Dr Joyeux, après inscription à « santenutrition@sante-nature-innovation.f  » (pas d’autre lien possible tout de suite pour y accéder). Merci de faire circuler cette alerte autour de vous, nous est-il demandé! Jean-Marc Dupuis appelle à un soulèvement général de la population pour défendre le Pr Henri Joyeux injustement radié de l’Ordre des Médecins… « Soutenez-le. Défendez-le. Le simple fait de vous inscrire à sa lettre, ce qui ne vous coûtera rien et ne fera que vous aider à être en meilleure santé. Mais ce sera un signe concret pour lui et pour le monde que les patients et les Français savent eux aussi se mobiliser quand c’est nécessaire », tient-il à préciser

Jean-Marc Dupuis, journaliste à « Sante Nature Innovation » <santenutrition@sante-nature-innovation.fr>,appelle à soutenir le professeur Joyeux, le célèbre cancérologue qui a été injustement radié de l’Ordre des médecins.  Ci-dessous est joint le document très détaillé de la situation que ce journaliste diffuse dans sa newsletter d’aujourd’hui :

Source : La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

La police de la santé se déchaîne !

Chère lectrice, cher lecteur,

La police de la santé se déchaîne !

Cette fois, elle s’en prend au Pr Henri Joyeux, une sommité de la médecine et un grand ami de la santé naturelle !!

Vous connaissez forcément le Pr Joyeux.

C’est lui qui a révélé au grand public le scandale de la pénurie de vaccins DT-Polio.

Il a réuni plus d’un million de signatures [1] à sa pétition appelant au retour de ce vaccin obligatoire – et pourtant en rupture de stock depuis bientôt deux ans.

Grâce à lui, l’affaire a fait la une des journaux en juillet 2015. Les autorités et les laboratoires ont été mis face à leurs responsabilités.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a reconnu officiellement en janvier 2016 une « situation préoccupante s’agissant de l’approvisionnement de certains vaccins essentiels« . [2]

Et elle a appelé les laboratoires à remédier au plus vite à cette pénurie, sous peine de sanctions.

Le Pr Henri Joyeux radié de l’Ordre des médecins

Pourtant, le lundi 11 juillet 2016, à la surprise générale, le Pr Henri Joyeux a été radié de l’Ordre des médecins.

C’est une très grave sanction disciplinaire. A compter du 1er décembre, il n’aura plus le droit de pratiquer la médecine, ni même de se prévaloir de son titre de « docteur ».

Le « crime » qui lui est reproché ?

Habituellement, quand un médecin est ainsi exclu, c’est qu’il a tué des patients volontairementcomme le Dr Bonnemaison. [3] Manqué des opérations au point de laisser ses malades invalides à vie. Commis de graves erreurs médicales.

Pourtant, le Pr Henri Joyeux n’a rien fait de tout cela.

L’Ordre des médecins lui reproche d’avoir tenu, dans la pétition pour le retour du vaccin DT-Polio, « un discours non-scientifique qui porte atteinte à la profession et qui peut être dangereux pour la population parce qu’il s’agirait de discréditer le mécanisme de vaccination préventive ».

C’est le comble de l’absurde : le Pr Henri Joyeux se démène pour le retour d’un vaccin obligatoire.

Mais comme il met en cause le « super-vaccin » de remplacement (l’Infanrix Hexa), qui est bourré d’aluminium, d’antibiotiques, contient le vaccin contre l’hépatite B, et coûte 7 fois plus cher que le classique DT-Polio, il est accusé de « discréditer » la vaccination et de mettre en danger la population !!

Le conseil de l’Ordre des médecins n’a rien compris

Le conseil de l’Ordre des médecins n’a rien compris.

Informer les patients est un des devoirs fondamentaux des médecins. C’est inscrit dans le serment d’Hippocrate. Le Pr Henri Joyeux a fait son devoir !

Alerter sur les dangers d’un vaccin facultatif comme l’Infanrix Hexa ne revient pas à remettre en cause tous les vaccins, et encore moins à menacer la population.

Rappelons que même un vaccin comme le BCG (tuberculose), qui était obligatoire en France jusqu’en 2007, n’est pas forcément justifié. Depuis qu’il n’est plus obligatoire, on n’observe aucune augmentation du nombre de tuberculoses en France ! [4]

Les vaccins ne sont pas, jusqu’à nouvel ordre, comme les vaches sacrées en Inde, une catégorie d’objets collectivement protégés.

On peut en critiquer un, et en recommander un autre.

C’est ce qu’a fait le Pr Henri Joyeux. Cela ne mérite pas qu’il soit déchu de son titre de médecin, ni interdit d’exercer.

Le débat scientifique sanctionné en France par les autorités

Quant aux accusations d’avoir tenu des propos non-scientifiques sur les dangers de l’Infanrix Hexa, cela ne tient pas.

Les données scientifiques sur l’aluminium contenu dans les vaccins montrent au contraire qu’il existe un risque probable. L’aluminium est un neurotoxique reconnu, il suffit d’ouvrir le premier manuel de médecine venu pour le savoir. [5] Comment prétendre être sûr que l’aluminium dans les vaccins des nourrissons sont sans danger ???

La vérité, c’est que les vaccinations multiples et systématiques pourraient parfaitement être une cause de l’augmentation des maladies auto-immunes.

Le sujet vient encore de faire l’objet d’une grande publication scientifique dans la revue médicale « Frontiers in Immunology », publiée en avril 2016 ! [6]

Comment prétendre que le débat est clos ? Comment sanctionner un professeur de médecine pour avoir alerté le public sur cette question, en l’accusant de n’être pas scientifique ??

La vaccination est un acte médical qui, comme tous les actes médicaux, présente des avantages… et des risques.

Si le nourrisson n’a, par exemple, aucun risque d’attraper l’hépatite B, il n’est scientifiquement pas justifié de lui faire courir le risque de la vaccination de l’hépatite B, aussi faible soit-il !! [7]

Qui veut faire taire le Pr Joyeux ?

Cancérologue de renom, le Pr Henri Joyeux a opéré des milliers de malades. Il a derrière lui une carrière médicale de près de 50 ans dans un des plus grands centres de chirurgie de pointe en France, le Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier.

C’est un des médecins les plus connus et les plus courageux de notre pays. Et c’est certainement celui qui a aidé le plus grand nombre de patients de façon bénévole.

Il est l’auteur de vingt-sept livres sur la médecine [8], d’une lettre d’information suivie par plus de 600 000 personnes [9], et de conférences quasi chaque semaine, aux quatre coins de la France, où il intervient toujours à titre gratuit.

Le Pr Henri Joyeux a aidé des centaines de milliers de patients à aller mieux grâce à un mode de vie sain. Rien que son dernier livre « Changez d’alimentation » a permis à plus de 300 000 lecteurs de comprendre les méfaits des produits laitiers issus de la vache, des cuissons à haute température, du manque de légumes biologiques dans l’alimentation.

Il passe régulièrement à la radio, à la télévision.

Sans lui, la France en serait encore au Moyen-Âge de la nutrition. Il a mis en garde les femmes contre les dangers des hormones à haute dose, qui donnent des cancers.

Ce médecin est un héros.

Mais il est victime d’une cabale. Avant de reconnaître qu’il avait raison sur la pénurie de vaccin, la ministre Marisol Touraine l’avait accusé d’avoir « pris des positions rétrogrades sur toute une série de sujets« .

En clair, elle lui reproche de ne pas partager toutes les idées de l’actuel gouvernement, sur les sujets de société (la famille, essentiellement).

Cela expliquerait la sévérité de la sanction. Cela expliquerait pourquoi le Pr Joyeux a été radié de l’Ordre des Médecins tandis que tant de ses confrères peuvent prendre des positions non-scientifiques sur des sujets graves, qui font des morts (pensons à ceux qui ont autorisé le Vioxx, le Médiator, l’Avandia, le Buflomédil, les statines, la pilule de 3e et 4e génération, sur des bases scientifiques erronées) sans être inquiétés.

Soutenir le Pr Henri Joyeux

Vous et moi n’avons pas le droit de laisser faire ça. Non seulement il s’agit d’une erreur judiciaire, apparemment commise de façon volontaire.

Mais à travers le Pr Joyeux, c’est la raison scientifique qui est attaquée, ainsi que la liberté de penséela liberté d’expression, et le devoir des médecins d’alerter les patients en cas de danger.

Il s’agit donc d’une situation très rare, et particulièrement grave, de quadruple atteinte à des principes fondamentaux de justice dans notre pays.

Il faut un soulèvement général de la population pour défendre le Pr Henri Joyeux. A ce stade, ce n’est plus une question de vaccin, ni même de médecine, c’EST une question de résistance à une forme de dictature qui risque de s’installer, si nous ne faisons rien.

C’est pourquoi j’en appelle à tous pour agir concrètement aujourd’hui, par une des actions ou plusieurs des actions suivantes.

La première est d’ajouter votre nom à sa lettre d’information en signe de soutien et de solidarité. C’est gratuit. La lettre du Pr Henri Joyeux est une référence en France. Il est très rare qu’un grand médecin se donne ainsi le mal de partager son expérience et son savoir librement. Le Pr Joyeux le fait, profitez en ! Il n’y en a pas d’autre, à ma connaissance, en France, qui fasse un tel travail. Et plus il aura de lecteurs, qui relayeront ses messages, plus fort sera son contre-pouvoir, sa capacité de résistance face aux autorités, qui ne peuvent pas (encore) empêcher ça.

La seconde est bien sûr de signer la pétition du Pr Joyeux, ou de recueillir des signatures supplémentaires autour de vous si vous l’avez déjà fait. Envoyez le lien à vos amis, votre famille, vos collègues. Expliquez leur l’urgence de signer !! Le problème du DT-Polio n’est pas encore réglé !! Les autorités médicales ont sanctionné le Pr Henri Joyeux, mais les laboratoires pharmaceutiques, eux, qui ont créé la pénurie, continuent tranquillement à encaisser le produit des ventes de l’Infanrix Hexa, et à mettre de l’aluminium dans le corps de tous les nourrissons qui naissent en France (et ailleurs).

Enfin, si vous le pouvez, et surtout si vous êtes médecin, manifestez-vous auprès de l’Ordre des Médecins dont voici les coordonnées ci-dessous.

Dr Patrick Bouet

Président du conseil national de l’Ordre des médecins

180, bd Haussmann

75389 PARIS Cedex 08

E-mail : conseil-national@cn.medecin.fr

Compte twitter : @Bouetp

Le Pr Henri Joyeux va faire appel de cette décision. C’est l’homme le plus combatif que je connaisse, et il ne manque pas de courage.

Néanmoins, toute manifestation de soutien, toute marque de sympathie, seront bienvenues dans ce moment forcément difficile même pour un homme de sa stature.

Soutenez-le. Défendez-le. Le simple fait de vous inscrire à sa lettre, ce qui ne vous coûtera rien et ne fera que vous aider à être en meilleure santé. Mais ce sera un signe concret pour lui et pour le monde que les patients et les Français savent eux aussi se mobiliser quand c’est nécessaire.

Il a tant fait pour les malades, les patients. Peut-être avez-vous vous même bénéficié de ses conseils. Aujourd’hui, c’est à notre tour d’agir. Un petit geste aussi simple que signer sa pétition ou vous inscrire à sa lettre d’information fera un grand effet, surtout si nous sommes des dizaines de milliers à joindre nos forces.

En vous remerciant.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement,

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Sources:

[1] Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !

[2] Vaccins: un grand débat pour rassurer les Français avant une possible réforme

[3] L’ex-docteur Bonnemaison : «Pendant quatre ans, ils m’ont fait vivre un enfer»

[4] Les cas de tuberculose dont fait état la presse concernent les migrants et les malades du Sida. Ils ne sont pas causés par la baisse de la vaccination par le BCG : L’InVS publie les données 2010 de surveillance de la tuberculose

[5] Aluminum vaccine adjuvants: are they safe?

[6] The Autoimmune Ecology

[7] Evolution of multiple sclerosis in France since the beginning of hepatitis B vaccination.

[8] Professeur Joyeux : Tous les livres

[9] Recevez gratuitement chaque semaine la Lettre du Professeur Joyeux.

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adressecar vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.


JF POISSON veut « une réponse militaire, sécuritaire et judiciaire » contre Daech

Son livre « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole – La France à l’épreuve du Proche-Orient » est sorti le 23 juin dernier. Pour le commander, c’est ici. Vous trouverez les premières retombées presse à ce sujet en cliquant ici.

Jean-Frédéric POISSON dans sa newsletter de ce soir , 

«Suite à l’attentat de Nice, […] en tant que rapporteur de la mission de contrôle sur l’application de l’état d’urgence, je ne peux que constater que son efficacité s’amoindrit considérablement avec le temps et qu’il n’est plus la réponse. Il est indispensable de mettre en place d’autres dispositifs…» s’indigne-t-il en direction du pouvoir socialiste dont il dénonce «la politique étrangère absurde ainsi qu’une grande lâcheté à l’égard des islamistes».

Ci-dessous l’intégralité de son message ainsi que les liens internet concernant ses différentes interventions sur France-info et le site du lab d’Europe 1 vendredi 15 juillet et dans le Parisien du 16 juillet.

«Chers amis,

Suite à l’attentat de Nice, notre pays est plongé dans la tristesse et l’inquiétude.

Un récent sondage l’indique : la grande majorité des Français ne font pas confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme, et ils sont en colère. Nous avons pu le constater aujourd’hui à Nice, lorsque le Président de la République et le Premier Ministre ont été hués à l’issue de la minute de silence en hommage aux victimes.

Le gouvernement annonce une prorogation de l’état d’urgence : je crois que les Français n’y croient plus.

Nous avons eu raison d’entrer dans l’état d’urgence après les attentats de novembre 2015. Cela a permis de démanteler de nombreux réseaux, d’assigner à résidence des personnes dangereuses et d’empêcher plusieurs attentats sur notre territoire.

Malgré tout, en tant que rapporteur de la mission de contrôle sur l’application de l’état d’urgence, je ne peux que constater que son efficacité s’amoindrit considérablement avec le temps et qu’il n’est plus la réponse. Il est indispensable de mettre en place d’autres dispositifs.

Car, que permet l’état d’urgence ? L’état d’urgence permet notamment d’assigner à résidence des personnes considérées comme dangereuses pour la sécurité publique ou d’effectuer des perquisitions de nuit. L’efficacité de ce dispositif réside donc dans sa brièveté et son caractère soudain. Passé l’effet de surprise, les surveillés se réorganisent. Il n’y a plus d’ailleurs actuellement qu’une trentaine d’assignés à résidence et plus de perquisitions.

N’étions-nous pas dans l’état d’urgence lorsque l’attentat a eu lieu ? Ce n’est pas l’état d’urgence qui nous protégera désormais. Le gouvernement laisse penser que seul l’état d’urgence peut nous protéger. Dans ce cas, pourquoi avoir décidé de le stopper alors que la menace terroriste était extrêmement élevée ? Dans ce cas, pourquoi l’arrêter un jour ?

Pour ma part, je pense qu’il est temps de s’attaquer à l’absence totale d’intervention du ministère de la justice dans les prisons, véritables incubateurs de menace terroriste, à une politique pénale qui conduit à libérer de manière anticipée des personnes qui devraient rester incarcérées, aux problèmes d’effectifs qui expliquent les creux dans l’organisation des contrôles quand on suit la courbe des opérations, au cas des islamistes qui diffusent des messages de haine dans les mosquées, les prisons ou sur Internet, et de revoir nos alliances avec des pays complices du terrorisme comme l’Arabie saoudite ou le Qatar.»

 

Vendredi 15 juillet : Intervention sur France Info : « La réponse face aux attentats doit être militaire, sécuritaire et judiciaire. Nous avons toutes les armes, maintenant, c’est de la fermeté qu’il faut. » Cliquez ici.

Vendredi 15 juillet : « Attentat de Nice : le député apparenté LR Jean-Frédéric Poisson votera contre la prorogation de l’état d’urgence ». Lire l’article sur le site du lab d’Europe 1.

Samedi 16 juillet : La force de l’état d’urgence réside dans sa brièveté. Je voterai contre sa prorogation. Lire l’article du Parisien : « Etat d’urgence : les doutes des élus ».

MERCI DE VOTRE SOUTIEN

JE FAIS UN DON !


Attentat à NICE: Hollande, démission!

Jamais pareil drame n’aurait dû se produire!

Des images et témoignages bouleversants… Un terrible bilan avec des scènes d’horreur… qui n’a d’égal qu’un système en place inefficace pour quoique ce soit et que nous imposent des politiques, un pouvoir, qui ont fait preuve encore d’incompétence . Quand de tels attentats vont-ils cesser? Quand va-t-on avoir un pilote dans l’avion, quelqu’un de capable à la tête de l’Etat? Jamais pareil drame n’aurait dû se produire!

Il faut en finir avec un pouvoir qui ne fait que d’endiguer les problèmes, qui ne s’attaquent qu’à leurs symptômes. Il est temps de remettre tout à plat. Le récit des malheurs du temps de la part du gouvernement doit cesser.

Passons au récit des lacunes de ce système et mettons dehors ceux qui à sa tête en ont la responsabilité…. Ces attentats ne sont que le corollaire d’un laisser-aller général dû à plus de 40 ans de politique aveugle dont le marasme involutif se caractérise par des situations de crises – qu’elles soient économiques, sociales, comportementales… – de plus en plus graves et fréquentes.

Quand va-t-on comprendre que ces problèmes ont des causes anciennes pour le traitement desquels le seul recours à tous les spécialistes qu’on voudra mettre en ordre de bataille contre eux, ne feront que les endiguer. Je me tue de le dire depuis des années: il manque de généralistes – je dirai « de terrain ».

Et, si la France ne s’entoure pas aussi de généralistes, ce marasme involutif dans lequel nous sommes plongé durera  … et au bout, ce sera sinon la désolation… quelque chose de semblable parce que pour avoir une politique enfin humaine qui convienne, encore faudra-t-il comprendre que : être compétent, diplômé ou pas, c’est forcément quelque part être un généraliste…

Alors combien faudra-t-il encore d’années, de malheurs pour comprendre ça! Sans doute un grand nombre car, autant le niveau élémentaire suffit pour parvenir à en convenir autant ça nécessite trop de remises en causes en haut lieu encore.

Post-criptum : Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas, je n’ai jamais prétendu avoir la science infuse et ce n’est pas ni aujourd’hui ni demain que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective.

Sincères condoléances aux victimes, directes et indirectes de cet odieux attentat.

 

Plus:


Parti Chrétien Démocrate: Grand Meeting à Paris le 12 novembre 2016

Le PCD | Résister, Transmettre, Construire

Une semaine avant la dernière grande ligne droite de la primaire à droite 2016, Jean-Frédéric POISSON, Député des Yvelines, Président du Parti Chrétien-Démocrate et Candidat à la primaire… organise un Grand Meeting National « des Convictions » à Paris le 12 novembre prochain à Paris!

Pour se pré-inscrire ou avoir plus d’informations, les intéressés sont priés d’écrire à l’adresse jfp12novembre@gmail.com

Sur ce, «Invitez vos amis, votre famille, vos contacts, tous ceux qui se passionnent pour l’avenir de la France, tous ceux qui croient en la protection de la vie et de la famille, en la transmission de notre culture et de notre histoire, en la lutte contre le communautarisme et le fondamentalisme religieux, en la possibilité d’une France pacifiée, forte, souveraine.» nous est-il annoncé . Et Jean-Frédéric POISSON de conclure: «Le meeting des convictions,
c’est le 12 novembre 2016. Ensuite viendra le temps du vote, ouvert à tous les Français, les 20 et 27 novembre prochains.

Je compte sur votre présence et votre mobilisation, j’ai besoin de vous, la France a besoin de vous !»

 


Walls « aux frondeurs », l’Hôpital qui se moque de l’infirmerie

Jean-Frédéric POISSON revient sur une semaine passée dans les médias

MANUEL WALLS DANS LA DÉPÊCHE DU MIDI VENDREDI: SELON LUI? « UNE PARTIE DE LA GAUCHE A 40 ANS DE RETARD PAR RAPPORT AUX ÉVOLUTIONS DU MARCHE DU TRAVAIL, AUX CHANGEMENTS DANS L’ENTREPRISE »  ……………………………………..            COMBIEN A-T-IL ALORS D’ANNÉES DE RETARD QUANT À LUI SUR LES ÉVOLUTIONS QU’ON POUVAIT AU MINIMUM ATTENDRE DU SOCIALISME DONT LE MOT EST DEVENU TOTALEMENT ANTINOMIQUE DE CELUI DE SOCIAL?

Manuel Walls, aux frondeurs : «Une partie de la gauche a 40 ans de retard par rapport aux évolutions du marché du travail…»

Dans « La Dépêche du Midi » du 08/07/2016, sur un ton agacé que lui trouve Tristan Quinault-Maupoil dans son article publié le même jour à son sujet, Manuel Walls a prétendu que : «Une partie de la gauche a 40 ans de retard par rapport aux évolutions du marché du travail, aux changements dans l’entreprise» dit-il.

Je lui trouve pour ma part un ton que je dirai faussement agacé plutôt; car, ne pouvant s’en prendre trop sèchement à cette partie de l’électorat qui a également pour partie porté le PS au pouvoir en 2012, il doit tenir à se dire contrarié tout en se montrant mesuré, celui qui reste au dessus de la mêlée comme tout homme politique qui se veut bien sous tous les rapports; et donc tout à la fois il doit – ce qui n’est pas une mince affaire – s’en montrer déçu, sans plus, sans tomber dans la rupture ouverte avec mais sans manquer les « frondeurs qui ont cherché -sans succès- à lui imposer, jeudi, une motion de censure« et qu’il doit mourir d’envie à son corps défendant de railler… ceux-là mêmes qui se seront porté à leur chevet.

Quand par exemples, « à destination de ces frondeurs » Manuel Walls dit plus loin : «La norme aujourd’hui, c’est la précarité et le CDD!» et qu’il renchérit avec son «Alors, soit on réforme, soit on accepte le système tel qu’il est. Il faut assumer ce que nous faisons», n’est-ce pas l’hôpital qui se moque de l’infirmerie?

Par ailleurs, qu’attend-on d’un gouvernement? De changer un système pour un autre? Non! On attend de lui une politique qui ne consiste pas à s’aligner sur les desiderata des français qu’ils soient de simples citoyens ou des décideurs influents et à dire des uns qu’ils ont « 40 ans de retard sur les évolutions du marché » et se faire des autres « un marchand d’esclaves », un pourvoyeur de services aux tenants de « la marchandisation de l’humain ».

À quels 40 ans de retard donc, prête Manuel Walls ceux qui dans son propre camp le désavouent parce qu’il ne veulent pas de sa loi Travail? N’est-ce pas à cette politique menée pendant les mêmes 40 ans qui a conduit à ces années de crises successives toujours plus graves qui n’en finissent pas de casser du pauvre… que nous sommes bientôt tous chacun devenu d’une manière ou d’une autre, qu’il veut nous conduire? Est-ce à cette politique que Manuel Walls veut nous mettre à l’heure? Mais, sachant qu’on vient toujours plus vite à l’esclavagisme qu’en esclavage, on peut comprendre que ses propres électeurs, ni aucun autre, ne soient pas pressés de le rejoindre.

Alors, combien de fois 40 Manuel Walls a d’années de retard sur les évolutions qu’on pouvait attendre du socialisme dont le nom est devenu totalement antinomique de celui de social?


Retour sur une semaine de Jean-Frédéric POISSON dans les médias

Jean-Frédéric POISSON revient sur une semaine passée dans les médias

Jean-Frédéric POISSON revient sur une semaine passée dans les médias

Mardi 5 juillet : Intervention en faveur des bourses au mérite sur RMC dans l’émission Carrément Brunet : Prime pour la mention « Très bien »: « Une manière d’affirmer les valeurs d’excellence et d’effort »

Mardi 5 juillet : Intervention sur l’état d’urgence dans la chronique de Rémi Sulmont « RTL vous en parle déjà » – « On aurait dû sortir de l’état d’urgence en février dernier. »

Mardi 5 juillet : Article d’Aleteia sur le livre « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole » : La diplomatie française éreintée par Jean-Frédéric Poisson.

 ■ [Son livre] « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole – La France à l’épreuve du Proche-Orient » est sorti le 23 juin dernier.

e3a5fcf7-e44e-4cd3-880e-cdf479621e3b

Pour le commander, c’est ici. Vous trouverez les premières retombées presse à ce sujet en cliquant ici.

JE FAIS UN DON !


Pour l’instauration du vote à bulletin motivé

Ne changeons pas de République, améliorons le fonctionnement de ses institutions par des changements aussi simples que efficaces comme l’instauration du vote motivé!

L’industrie du porno en chiffres Elle rapporte plus de 50 milliards de dollars chaque année. Plus de 3000 dollars sont dépensés chaque seconde dans le monde pour de la pornographie.

LE VOTE À BULLETIN MOTIVÉ PRÉCISANT LA MENTION PAR ADHÉSION OU PAR DÉFAUT QUI A MOTIVÉ SON CHOIX, UNE CONDITION ÉLECTORALE SIMPLE, PRESQUE TROP, QUI POURRAIT POURTANT PERMETTRE UN MEILLEUR FONCTIONNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE ET DE SES INSTITUTIONS …

Recherchons l’instauration d’un vote à bulletin motivé* pour les non élus, et identifié pour les élus.

Par ce moyen, le vote par défaut deviendrait enfin démocratique et les conditions d’un exercice du pouvoir qui s’y rapportent deviendraient, à leur tour, possibles. Le pouvoir se conquérant de plus en plus par défaut que par adhésion ce procédé permettrait de replacer la stature de l’élu à hauteur de la nature plus en rapport à la majorité qu’il aura pu rassembler autour de lui; ce qui aurait pour première et bonne conséquence que dans l’opposition, l’électorat soit représenté de façon plus adaptée qu’il ne l’est actuellement, et en cours de mandat de pouvoir faire des ajustements qui s’imposent. Car se poserait alors plus clairement le problème qu’on rencontre en cours d’un mandat lorsque l’élu prend trop de liberté par rapport aux missions et aux objectifs qu’ils s’est fixé lui-même dans le cadre du mouvement directeur qui le soutient. C’est – je crois – une disposition qui auraient épargné à la France bien des vicissitudes si elle avait été inscrite dans notre constitution. C’est à cette lacune de nos institutions que le Général de Gaulle doit, à l’issue du référendum qu’il proposa en avril 1969, d’avoir mis fin à son mandat qu’il n’aurait jamais mis en jeu comme il s’y était engagé si comme cela s’est produit il le perdait. En l’occurrence, le Général de Gaulle aurait concédé une partie de son pouvoir à une autorité quelconque, mais il n’aurait pas mis tout son mandat en jeu dans cette élection parce que, cette lacune comblée, il aurait en préalable créé les conditions d’un exercice du pouvoir lui permettant ne serait-ce de préparer plus favorablement la France à son départ… La France ne serait pas où elle en est actuellement parce qu’elle aurait eu un tout autre cheminement après. Les chefs-d’Etat lâchés en cours d’exercice par leur électorat ou leur bonne étoile verraient entre autre une partie de pouvoir leur échapper limitant… les démissions intempestives dans certains cas de force majeure liés à des incapacités sévères ou les accélérant dans d’autres.

Finissons-en avec le vote par défaut antidémocratique dont les innombrables et mauvais travers contaminent élection après élection la vie politique de notre pays depuis des décennies. Le vote à bulletin non motivé pour les citoyens et non identifié pour les élus est le premier d’entre eux. Il laisse trop souvent la possibilité à des candidats de bords opposés ainsi qu’à leurs personnels politiques de s’entendre de façon déloyale envers leurs électeurs. Ce dont ils se privent de moins en mois, en favorisant les résultats d’une élection dans le sens adverse au leur si toutefois le pouvoir reste dans les mains de l’un et l’autre des membres appartenant au cercle très restreint où sont mêlés des financiers, toutes sortes de spécialistes issus de milieux scientifiques très divers et autre, d’industriels, de personnalités du show-business… Les cohabitations et alternances qui n’ont servi surtout que le renforcement du pouvoir sont issues de ce fonctionnement déficient de la vie politique et de ses procédés. C’est ainsi que la France est passée du régime des partis qui s’en est suivi sous la IVe République à celui de régime dans lequel la France se trouve actuellement et qui n’est autre que celui de l’UMP et du PS, deux partis présentés pour cette raison sous le terme d’UMPS : chassez l’un ou préférez-le, l’autre revient ou s’éclipse. Ce régime n’est plus tenable. Par lui une caste de politiciens s’octroient des pouvoirs démesurés dont le ravage le plus marquant à l’usage de ce vote par défaut antidémocratique, restera « l’économisme » qu’ils ont pu ériger en absolu. Devenu dieu, qui n’est de fait qu’un monstre aux yeux doux parmi ses nombreux congénères, cet économisme maintient au pouvoir des politiques qui s’autorisent tout ce qu’ils veulent ou presque. Ils n’ont plus qu’à agir sur tel curseur fiscal, administratif ou sur tel autre, à conditionner les chiffres qui influent sur l’opinion comme ça les arrange et le tour est joué. Les morts étant très souvent mieux traités que les vivants, le « peuple » peut bien crever mais en silence et à bonne distance des regards. Il n’a plus droit de cité que pour s’entendre dire qu’il est rétif aux réformes, à tout changement; qu’il ne comprend quasiment rien à l’économie et la politique…  pour Gérard Longuet, les français sont des « fainéants », « ils ont un poil dans la main »; pour Cohn Bendit avec son «Il faut arrêter de dire que le peuple a toujours raison», le peuple n’a raison que dès lors qu’il suit ses mots d’ordre. Bref, l’actualité regorge de traits de ce genre lancés contre lui… A terme la démocratie est menacée: c’est d’elle par ailleurs dont l’Europe serait malade. On prend l’eau du bain pour le bébé. On en viendrait à prendre l’eau du bain pour le bébé.

Sauvons le bébé, pas l’eau du bain. Sauvons nos institutions en demandant les changements et les réformes qui s’imposent, pas ceux « qui confortent nos partis pris ». Exigeons le vote à bulletin motivé pour les citoyens non élus et le vote à bulletin identifié pour les élus!

Alors ne changeons pas de République, changeons son fonctionnement! Et le vote par défaut et le pouvoir par défaut seront enfin démocratiques!

  • * Sur le bulletin figure deux cases laissant la possibilité à l’électeur de mentionner par une croix faîte dans l’une d’entre elles la nature du soutien qu’il accorde au candidat pour qui il décide de voter. Il doit alors témoigner de son soutien par adhésion ou par défaut en cochant la case correspondante. Et au nombre de soutiens par adhésion et par défaut, l’élu se voit attribué un pouvoir plus ou moins étendu selon les cas. Ces conditions doivent permettre de rétablir sans délai un équilibre entre majorité et opposition, pouvoir et contre-pouvoir. Sinon, de manière protectrice qu’ils devraient toujours s’exercer, le pouvoir et l’autorité deviendront de plus en plus répressifs comme ils tendent à l’être très particulièrement depuis peu.


De très bons points dans la presse pour Jean-Frédéric POISSON

image notre-sang-vaut-moins-cher-que-leur-petrole-9782268082011

Le livre que Jean-Frédéric POISSON a publié tout récemment aux Editions du ROCHER     Date de parution : 23.06.2016 EAN : 9782268082011 Nombre de pages : 192 CATÉGORIE : GÉOPOLITIQUE

Le dernier message que Jean-Frédéric POISSON adresse à tous ceux que les primaires à droite intéressent ainsi que ses contributions allant du 03 05 dernier à aujourd’hui; des documents de premier plan relatifs à sa biographie et à son action d’homme politique en France et dans le monde, à l’Assemblée Nationale et dans la presse et leur fait part du livre « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole » ou « La France à l’épreuve du Proche-Orient » qu’il vient tout récemment de publier aux Editions du ROCHER.

 >>>  Dernier Message de Jean-Frédéric POISSON,
Député des Yvelines, Président du Parti Chrétien-Démocrate, Candidat à la primaire

Madame, Monsieur,«»

Mon engagement dans cette campagne de la Primaire reçoit de plus en plus d’échos attentifs, voire favorables.

La curiosité des médias à l’égard de ma démarche et du projet que je porte, va grandissant. D’autant plus que je serai a priori le seul vrai nouveau, inattendu, d’ouverture et « outsider » parmi les candidats qui seront définitivement validés le 21 septembre. 

Une fois n’est pas coutume, je vous propose, à suivre, deux portraits croisés suivis d’un lien vers une plateforme comparative faisant un remarquable travail pour rendre plus claires aux électeurs les différentes candidatures.

Bonne lecture à tous. Avec mes remerciements pour vos encouragements et soutiens de plus en plus nombreux…  <<<

>>>  « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole » ou « La France à l’épreuve du Proche-Orient, » le livre que Jean Frédéric POISSON vient tout récemment de publier aux Editions du ROCHER

dont voici ci-dessous la quatrième de couverture. Un livre qui devrait faire parler de lui et son auteur…

  >>> Jean-Frédéric Poisson a le courage de se rendre sur place contre la bien-pensance de l’establishment. Libye, Maroc, Turquie, Arabie saoudite, Liban, Égypte, Syrie, Irak… Il rencontre les réfugiés, les communautés chrétiennes, les bénévoles engagés et les autorités religieuses et politiques. Il est reçu à deux reprises par Bachar el-Assad.

Après plusieurs mois de travail intensif, Jean-Frédéric Poisson accuse.
La soumission de la France aux monarchies pétrolières, l’ignorance, la désinvolture et l’immobilisme de nos responsables publics, nos alliances avec le Qatar et l’Arabie saoudite, tout ceci met en danger la France.
Objectivement, en responsabilité, Jean-Frédéric Poisson dresse un constat  de la place de la France en Orient et propose une diplomatie enracinée et ambitieuse.
Cet ouvrage met en lumière les errements de nos gouvernants successifs. Le lecteur découvre  la place essentielle que la  France a perdue dans tous ces pays. Il réalise que c’est une part de notre avenir qui se joue là-bas.

Jean-Frédéric Poisson est titulaire d’un doctorat de philosophie et d’un master de droit social. Il est député de la 10e circonscription des Yvelines et président de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les moyens et le financement de Daech. Élu local, il est président du Parti chrétien démocrate.
Auteur de plusieurs essais,
Bioéthique, l’homme contre l’homme paru aux Presses de la Renaissance est l’un des plus marquants. <<<