ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Les 4 causes de l’économisme et celles-ci dans leur ensemble

« large, le chemin qui conduit à la perdition ( … ) resserré, le chemin qui conduit à la vie…) » Mt 7, 13-14

Les 4 causes principales de l’économisme*:

I – La prédominance du sensible sur l’intelligible

II- L’exploitation politicienne qui la sous-tend

III- L’exploitation médiatique que le sensible et le politicien sous-tendent

IV- L’accommodation très diversifiée des populations à cette prédominance du sensible sur l’intelligible

Les causes de l’économisme dans leur ensemble:

L’absence quasiment de toute hiérarchie intelligible des faits: l’importance de ceux-ci ne sont vus essentiellement que sous l’angle du sensible… Et l’économisme dans lequel ce contre-sens hiérarchique nous dirige n’est pas une bonne voie. Ce qu’il est, le cheminement dont il provient, ses effets négatifs dans le temps, le marasme de type involutif qui en résulte le prouvent. Il n’est pas la voie qui conduit à l’intelligible, seul vecteur d’action digne de ce nom: qui implique la hiérarchie des faits sans laquelle il devient impossible d’écouter et d’aviser correctement pour agir de même correctement…

«Le travail, le travail, le travail disait Nicolas Sarkozy?» Et bien! Le travail, le voilà! Celui donc qui voue le sensible pour l’intelligible et non celui qui voue l’intelligible pour le sensible.

Car évidemment – le sensible a sa place. Mais, le sensible pour le sensible, non! Et l’intelligible pour le sensible, encore moins!

«(…). Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est méprisable, tu seras comme ma propre bouche. C’est eux qui reviendront vers toi, et non pas toi qui reviendras vers eux.» Jr 15,19

  • Économisme* : mot désignant ici le système économique actuel caractérisé, soit par excès soit par défaut, par l’exagération des mesures qu’elle prône, décide.

Lire la suite