ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

« Tous les musulmans ne sont pas violents »


006
Ni violence, ni non-violence… Que discernement et fermeté…

De retour à Rome hier matin, dans l’avion qui l’a ramené de Cracovie où venaient de s’achever les JMJ où ils avaient lieu cette année, le pape François a expliqué de façon très convaincante «dans un entretien avec la presse» qu’on ne doit pas «identifier islam et terrorisme»… Merci à lui!

>>> Extrait: « Une chose est vraie, a ajouté le pape, dans cet échange improvisé, je crois que dans presque toutes les religions, il y a toujours un petit groupe fondamentaliste. Fondamentaliste. Nous, nous en avons. Et quand le fondamentaliste en arrive à tuer – mais on peut tuer avec la langue, et cela c’est l’apôtre Jacques qui le dit, pas moi, et avec un couteau -, je crois que ce ne soit pas juste d’ identifier l’islam avec la violence. Ce n’est pas juste et ce n’est pas vrai… » Voir l’intégralité du document publié sur le site du Figaro Premium de ce matin.

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.