ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Hollande, le non-candidat en 2017 et les non-dits à ce sujet


Le François Hollande avec ses manières d’être et de parler, son allure un peu comique dignes « des personnages les plus étranges de la littérature anglo-saxonne » que décrit Anne-Sophie LETAC dans son article, correspond – je crois – au portrait aussi qu’il veut donner de lui.

C’est le côté maladroit de lui qu’il veut qu’on retienne pour faire oublier le côté plus terrible du technocrate qu’il est avant tout et qui n’était pas arrivé à la tête du pays pendant 5 ans par hasard ou par ambition comme on le pense plus ou moins mais pour atteindre des objectifs très précis qui prépare au quinquennat suivant.

Je crois même qu’il avait tout à fait le profil pour succéder à Sarkozy à qui il n’a pas cessé par retour, indirectement bien sûr, de prêter le flanc pour lui permettre de revenir.

Mais comme ce fut un coup pour rien puisque Sarkozy a été battu non conformément à ce qui – faut pas se leurrer – était prévu très probablement entre eux et au sein de leurs Etats Majors respectifs, il a dû revoir quelque peu ses plans.

Un scénario qui colle  bien avec le personnage narcissique et à la fois faussement insignifiant qu’il a réussi à donner de lui, et capable de faire croire qu’il avait pu passer du « Président Normal » d’il y a cinq ans au « non-candidat » actuel par renoncement dû à son indécision ou autre du genre.

La réalité intelligible moins crédible mais cependant plus raisonnable est que, sans Sarkozy aux présidentielles, Fillon ne peut être que son successeur. Avec un duel Fillon-Hollande  l’alternance à droite ne se ferait pas comme prévu.

Car c’est ça le dernier objectif qui est dans son viseur.

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.