ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Mozart ressuscité


Voici un texte qui comprend actuellement sept quatrains en alexandrins dont je ne publie pour l’instant que le premier d’entre eux et le dernier vers pour les raisons suivantes:

1 – l’essentiel du message que je voudrais faire passer sur ce thème s’y trouve

2 – j’ai l’intention de l’augmenter pour donner plus d’amplitude à ce que je voudrais qu’on en retire

3 – par ailleurs il m’a semblé urgent d’en faire déjà état s’il peut aider ceux qui veulent espérer contre toute espérance et croire que tous les mots ne sont pas que des mots

4 – et parce que je veux me situer parmi ceux qui pensent ainsi, je sais que ce n’est pas chose facile d’écrire; et qu’à cause de ça je n’aurai pas le temps avant plusieurs mois pour parvenir à peu près correctement à ces fins, compte tenu du fait aussi que je n’ai pas que ça à faire

5 – dans toutes ces conditions aussi, ça n’aurait pas grand intérêt (du moins tout de suite) de diffuser toute la partie du texte qui sera remaniée

6 – et puis, ça pourrait permettre, avec d’autres qui voudraient s’essayer de trouver une suite à leur convenance, de comparer plus tard nos idées, nos façons de voir… pourquoi pas?

Mozart ressuscité

Puisque… vide est sa tombe…où donc est… « ce génie »?

Gît-il… au fond de l’eau, ou rogné par les rats

Avec nos Chant du Cygne et tous nos opéras

Et les restes rouis de sa plume bénie?

 

(…développement en suspens)

 

Dernier vers > « Mozart(s) » assassiné(s)* vous êtes bien vivant(s)!

  • correction du mardi 06 à 23 h 10 : pour ceux qui avait lu > « Mozart-s » ressuscités comme écrit initialement par erreur

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.