ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Le rôle (d’équilibre) que devraient jouer les médias (suite 1)


Si vous le voulez bien, voyons ci-dessous le premier des volets que disait comprendre le précédent post publié hier concernant le chapitre I présentant les quelques axes selon lesquels je disais que serait articulé mon propos sur « le rôle que devraient jouer et que ne jouent pas les médias »

Les 7 axes en question:

  • GÉNÉRALITÉS. Oui, les médias sont le seul grand domaine où par définition doit se jouer un rôle d’équilibre essentiel parmi les quatre forces principales (dont nous reparlerons en détail la fois suivante) qui interagissent plus ou moins dans toutes les activités humaines. Je tâcherai d’expliquer que c’est bien un problème d’équilibre des « forces » en présence qui se pose de plus en plus que devraient assurer, bon an mal an bien sûr, les médias parce que les médias à leur manière sont là pour remédier aux problèmes et non pour permettre qu’on s’en accommode…

 

  • RÔLE DE PIVOT. Ce rôle d’équilibre est comparable à celui d’un pivot, pivot n’est pas le mot, de socle de flottaison pourvu de la résistance et mobilité à l’épreuve de toutes les corrosions,  abrasions et autres éléments de dévastation sans lesquelles résistance et mobilité les trois autres forces ne peuvent durer, se maintenir que passablement un certain temps.

 

  • DES PREMIERS RATAGES, AUX DERNIERS CAFOUILLAGES. ces trois forces que nous devons aborder la fois d’après en viennent à se supporter de façon croisée pendant un temps, temps pendant lequel passe une société du stade hétérogène au stade hétéroclite et leurs membres à devoir se poser très vite la question « à quand le point zéro »…

 

  • LES PHÉNOMÈNES D’AMPLIFICATION DES RATAGES. Comment enfin ces forces ne savent-elles plus après que rivaliser sans plus aucune retenue et se détruire à la longue, et se perdre si cette force que constituent les médias de nos jours ne jouent pas, ne jouent plus ce rôle, ne sont pas, ne sont plus ce pivot qui ait cette résistance.

 

  • LEURS CONSÉQUENCES NÉGATIVES ET POSITIVES. (Je me réserve d

 

  • SYNTHÈSE  
  • LES SOLUTIONS POSSIBLES…

Concernant le chapitre II, la suite très prochainement…

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.