ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Remettons nos pendules à l’heure: Fillon ne mérite pas d’être traîné dans la boue…


Qu’on s’émeuve de tout l’argent auquel est mêlée la politique est une chose. Mais delà à piétiner la réputation d’un homme, c’est faire le mauvais procès de la chose. Pire que jeter le bébé avec l’eau du bain, n’est-ce pas confondre le bébé avec l’eau.

Non à l’anti-fillonisme et au fillonisme primaires!

«Que penser alors», comme le fait remarquer très justement PHILIPPE DE SAINT-GERMAIN dans son article publié sur Aleteia ce matin (extrait ci-dessous)*, «de ces élus d’une probité personnelle exemplaire prêts à distribuer sans scrupule l’argent des contribuables aux dépens des générations futures »? Eh bien par exemple que ce sont des esclaves de la loi et non de la justice comme le préconise St Paul. 

 

*EXTRAIT de l’article de PHILIPPE DE SAINT GERMAIN: François Fillon n’est pas parfait, c’est le scoop du mois. En deux mots, l’ancien parlementaire aurait pu conserver ses indemnités pour lui, il les reverse à sa famille. Le procédé n’est pas glorieux, certes, mais cela suffit-il à juger l’homme ? Ou l’on fait de la morale ou l’on fait de la politique. Si l’on fait…

Alors! Non à l’anti-fillonisme et au fillonisme tous deux primaires!

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.