ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Fillon qui voulait « casser la baraque », serait-il passé aux travaux pratiques?

François Fillon au sujet de son appel direct au peuple.

20170302_163649Peu après que François Fillon ait de «nouveau dénoncé une cabale du système judiciaire et médiatique destinée à» «l’assassiner», Marc de Boni et Jean-Baptiste Garat (dans le Figaro Premium de cet après-midi) sont formels : François Fillon a choisi, – lors de cet «appel direct» «au peuple», «qui se traduira par une manifestation organisée au Trocadéro à Paris ce dimanche» -, « Une ligne de défense qui a autant galvanisé le dernier carré des fillonistes que dépité les autres ». «La plus retentissante d’entre elles» soulignent-ils encore «reste celle du directeur de campagne Patrick Stefanini, qui a été refusée par le candidat».

Comment tout cela va-t-il se terminer? Hé bien! il ne manquerait plus maintenant que François Fillon renonce à sa candidature après avoir raisonnablement renoncé à la retirer.

Après le coup de massue qu’il a reçu quand tout lui est tombé dessus en vrac sans qu’on puisse discerner sur le fond, n’importe quel homme politique sensé se sachant innocent aurait eu le même réflexe à sa place.

C’est au temps politique de reprendre ses droits. Tous ceux qui le lâchent au nom de sa promesse non-tenue de se retirer s’il était mis en examen montrent qu’il ne le soutenaient que dans un but intéressé. Maintenant que tout se corse, il détalent.

À lui de ne pas céder et pourquoi pas de les remplacer: lui qui parlait de « casser la baraque »… C’est au temps politique de reprendre ses droits.