ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Fillon qui voulait « casser la baraque », serait-il passé aux travaux pratiques?


François Fillon au sujet de son appel direct au peuple.

20170302_163649Peu après que François Fillon ait de «nouveau dénoncé une cabale du système judiciaire et médiatique destinée à» «l’assassiner», Marc de Boni et Jean-Baptiste Garat (dans le Figaro Premium de cet après-midi) sont formels : François Fillon a choisi, – lors de cet «appel direct» «au peuple», «qui se traduira par une manifestation organisée au Trocadéro à Paris ce dimanche» -, « Une ligne de défense qui a autant galvanisé le dernier carré des fillonistes que dépité les autres ». «La plus retentissante d’entre elles» soulignent-ils encore «reste celle du directeur de campagne Patrick Stefanini, qui a été refusée par le candidat».

Comment tout cela va-t-il se terminer? Hé bien! il ne manquerait plus maintenant que François Fillon renonce à sa candidature après avoir raisonnablement renoncé à la retirer.

Après le coup de massue qu’il a reçu quand tout lui est tombé dessus en vrac sans qu’on puisse discerner sur le fond, n’importe quel homme politique sensé se sachant innocent aurait eu le même réflexe à sa place.

C’est au temps politique de reprendre ses droits. Tous ceux qui le lâchent au nom de sa promesse non-tenue de se retirer s’il était mis en examen montrent qu’il ne le soutenaient que dans un but intéressé. Maintenant que tout se corse, il détalent.

À lui de ne pas céder et pourquoi pas de les remplacer: lui qui parlait de « casser la baraque »… C’est au temps politique de reprendre ses droits.

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.