ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

« Pierre Lellouche se retire de la vie politique » ou exemple de tartuferie LR-UDI-PS


Pierre Lellouche semble ne pas comprendre « l’appel de son parti à voter en faveur d’Emmanuel Macron, (c’est pourquoi il) préfère renoncer à briguer sa propre succession dans la 1ere circonscription de Paris. » Au delà de ce que Pierre Lellouche nous raconte, qu’en est-il exactement?

Pierre Lellouche instrumentalise plus en soi la décision contre nature de son parti appelant à voter Macron qu’il ne la condamne vraiment.

Maintenant qu’à plusieurs niveaux du PS mais aussi du LR et autre tout a été fait pour que Le Pen prenne la place de Fillon au 2nd tour, Pierre Lellouche a beau jeu de regretter une telle situation alors qu’il en est forcément partie prenante.

Pourquoi sinon aucun commun accord condamnant la survenue d’une telle dérive n’a été décidé avant le 1er tour? Pourquoi Pierre Lellouche et tous ceux qui comme lui et tous ceux qui vont sortir de partout à regretter, à appeler à la rénovation de leurs partis, maintenant que le mal est fait, font les étonnés et qui au nom d’une prétendue nécessité de restructuration de la droite soit disant « réduite à appeler à voter.. Macron » ignoreraient-il qu’en l’absence d’un tel accord ce scénario des dissensions du parti au sein du LR n’était pas jouable; Le Pen n’aurait pas été au 2nd tour; et au plus bas mot, Fillon l’aurait coiffé au poteau…

Tout se passe donc en trois étapes selon des objectifs fixés à l’avance pour chacune d’elles. 1) Il voulaient du duel Macron-Le Pen. 2) au 2nd tour ils veulent que Macron remporte l’élection, chose autrement plus difficile que pour Chirac en 2002. Et 3) Il veulent refaire surface aux Législatives et reprendre la main avec Macron et continuer comme avant avec leur démocratie de façade, leur majorité de façade, leur opposition de façade…

Par quel procédé si incroyable parviennent-ils à faire peau neuve et repartir de plus belle à chaque fois? Brièvement, c’est très simple : quand la vérité les dérange, ils savent faire en sorte qu’elle nous échappe; et quand elle ne nous échappe plus, ils font en sorte qu’elle nous embarrasse.

C’est le principe du fonctionnement par étape du fourbe. Tel en est-il encore à plusieurs niveaux du LR-UDI-PS dans cette campagne. Tout a été fait pour qu’on ait toujours un train électoral de retard d’une étape sur l’autre. Quand un Sarkozyste, un Juppéiste appelait à voter Fillon, il se gardait bien de dire qu’il allait tout faire pour que Le Pen lui passe devant et appeler à voter Macron au second tour et autre manipulation.

De même Pierre Lellouche à sa manière qui dénonce leurs contradictions d’entre deux tours mais se garde bien de nous éclairer sur les mécanismes mis « en marche » avant le premier tour pour les rendre effective au second.

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.