ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

La démocratie passée hier sous le rouleau compresseur « En Marche »


20170611_192828

Hier 11 juin à 00:31 h sur BFMTV

Que de temps perdu, d’énergie gaspillée, de souffrance pour rien, alors comment parler de victoire écrasante des Marcheurs quand celle-ci a été obtenue sur plus de quarante ans de vie politique déplorable qui leur ont ouvert un boulevard.

Peut-on seulement parler de victoire quand elle est acquise sur la démocratie foulée aux pieds, sur l’exploitation trompeuse des chiffres du chômage, sur le dos de la paupérisation et de la précarisation de la société « en marche » depuis des décennies.

Comment parler de marcheurs pour désigner ceux qui ne font que la piétiner.

Comment ceux qu’on aurait dû envoyer promener ont pu devenir ceux qui vont siéger en masse au Parlement.

Depuis plus de dix ans maintenant,  des opportunistes profitent de ces circonstances historiques catastrophiques en subordonnant les moyens que donnent, par la captation du pouvoir par les procédés insidieux du marketing, les institutions au service d’une caste.

En 2007, ça a été au tour de celle de la sarkozie. En 2012, de celle de la hollandie.

Maintenant que voilà celui de la marconie en marche, allons-nous encore longtemps laisser se succéder dans le pays des castes de plus en plus avides de gloire personnelle profiter de ces circonstances au service cette fois du pouvoir économique qu’ils détiennent.

Non! Et commençons par reconnaître qu’en fait de victoire écrasante des marcheurs, ce serait plus juste, plus fidèle à la réalité, de parler de démocratie passée sous leur rouleau compresseur.

Puis de nous mettre en demeure de sauver tout ce qui pourra l’être dimanche prochain. Restera ensuite aux citoyens de tout faire pour reprendre la main sur tous ceux de tous bords qui devaient nous libérer de la tyrannie et en ont été – le mot est faible – incapables, trop préoccupés qu’ils sont par leurs querelles d’ego dans lesquelles sont eux-mêmes tombés les citoyens.

On est plus à cinq ans près tellement on est dans la panade! Un travail énorme nous attend. Un travail de professionnels pour les affaires courantes et de non-professionnels pour le reste. La politique doit être l’affaire de tous. C’est cette dichotomie insupportable faîte entre ces catégories de personnes qui est responsable de la débâcle. C’est pourquoi dimanche prochain, tout ce qui pourra être sauvé devra l’être. Après il nous faudra jouer donnant donnant, élément après élément. On est plus à cinq ans près!

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.