ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

la démocratie devenue le paillasson du pouvoir et l’otage d’un contre-pouvoir décevant


De mandature en mandature, la démocratie ne peut indéfiniment être le paillasson du pouvoir et l’otage d’une société civile auto-proclamée, opérante aux calendes grecques, qui nous promet toujours le renouveau mais qui ne fait que vendre des livres, sur le dos de la précarisation grandissante de la société, réduire l’élitisme aux gens de leur milieu, monopoliser le contre-pouvoir dont ils empêchent tout exercice seulement potable.

Rien qui n’ait pu empêcher la disparition pure et simple du politique au profit de l’économisme, le broyage de millions de gens, fiscalement, socialement, économiquement et surtout humainement.

Mais c’est alors que François Xavier Bellamy dit que « tout commence ». Non! C’est là que tout recommence comme avant, et pour cinq ans encore parce que tout est déjà joué à quatre jour du deuxième tour … À part quelque rares exceptions comme Jean-Frédéric Poisson qui peuvent encore sauver la face, après on n’aura plus que des NKM que Macron voudra laisser passer pour « bons et loyaux service » rendus aux piétineurs de la démocratie que le pouvoir économique en place exècre…

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.