ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

«Y-aurait-il une majorité d’imbéciles en France ou quoi»


Pendant qu’on devrait être tout à ce qu’on doit faire, vérité dans l’action oblige et non action dans la vérité, dans un monde où ce qui est convenu prime sur ce qui est voulu… que ne sommes-nous que tout à ce qu’on fait? Y-aurait-il une majorité d’imbéciles en France ou quoi…

Dans un monde où l’accessoire passe pour l’essentiel et l’essentiel pour l’accessoire, où tout n’est qu’à l’endroit en image inversée, où ce qui est convenu prime sur ce qui est voulu, où ce qui est convenu de manière arbitraire passe pour être voulu par ce que doivent nous imposer les circonstances seules… Bref, n’est-il pas temps de chercher point par point une explication pour savoir: quel rôle dans ce jeu de dupes est (a été) le nôtre? Comment de victime devenue bourreau on peut devenir bourreau devenu victime? Comment en est-on arrivé le plus souvent à refuser ce qu’on ne doit pas accepter; et à accepter ce qu’on doit refuser, à vouloir des changements que les circonstances n’exigent ni ne permettent et ne pas vouloir changer ce qu’elles attendent de nous?

Quand les circonstances nous crient, à chaque instant de façon plus pressante, de nous ressaisir, que c’est la vérité dans l’action non tellement l’action dans la vérité comme le dicte notre pouvoir individuel qu’on trouvera le moyen de sortir de tels désordres: quand allons-nous nous ressaisir, y-aurait-il une majorité d’imbéciles en France ou quoi…

Point par point alors allons-nous devoir vérifier tout ça. Et ceci n’était donc là que le premier d’entre eux…

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.