ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Statut de « première dame » en préparation pour plus de transparence, le flou de la méthode du pouvoir Macron

Où en est une fois de plus le changement avec Macron, celui par qui tout devait être autrement? Exemple de flou dans la méthode Macron ou plus largement « En Marche » s’agissant d’apporter plus de transparence concernant le statut de « première dame » en préparation…

Comme ces prédécesseurs, Macron se trouve pris à son tour dans ses contradictions. Il a bâti son discours essentiel, et la « REM » à sa suite aux Législatives, sur le « pose-toi là » du « plus normal que moi tu meurs » qui a abouti à la suppression « des emplois familiaux » contenue dans projet actuel de loi de moralisation de la vie publique » qui doit être voté prochainement: une décision inadaptée pour deux raisons.

D’une part, parce qu’elle a été en réaction aux abus dont ils ont fait l’objet (si emplois fictifs de parlementaires ont bien eu lieu) un remède qui a tué le malade.

Et d’autre part, parce qu’elle est contredite par l’arrivée d’un système « d’emplois familiaux bis » avec le statut d’épouse en préparation promis à Brigitte Macron…

Ce, alors que ce système qui vient d’être supprimé demandait (voir mon article du 13 07 dernier) des amendements introduisant des règles de contrôle, de transparence et d’information en temps réel concernant son usage.

Tout ça au nom de cette fameuse «disposition inédite, et qui vise à plus de transparence» comme s’étrangle Marc de Boni de le dire dans le Scan Politique du figaro de ce matin, une promesse de campagne qui a été plus mal honorée que si elle n’avait pas été tenue.

À quoi en effet servira la transparence si-chère-au-cœur de Macron, et que cette disposition apportera quand elle ne permettrait que de constater la situation de l’épouse du chef de l’Etat et n’être d’aucun secours pour intervenir en cas d’abus, puisque avec ce nouveau statut, la notion même d’abus aura disparu dès lors qu’il ne sera plus question que de transparence…

Où en est une fois de plus le changement avec Macron, celui par qui tout devait être autrement?


Non! La France (toutes les France) n’est pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv’: une France n’est pas la France

La France, c’est toutes les France ou aucune. Pas plus que la France de Vichy, une France n’est la France: La France (toutes les France) ne peut être responsable de la rafle du Vel d’Hiv’: une France n’est pas la France.

Si la France est responsable de la rafle du Vel d’Hiv’ pour Macron, qu’elle ne l’est pas pour Le Pen et qu’elle l’est sans l’être pour Mélenchon, aucun d’eux n’a tort ou raison. Ce qui ne met pas l’un plus haut que l’autre.

C’est la « France de vichy » et elle seule qui est responsable mais la France de Vichy, la seule coupable possible, n’est pas la France car la France de Vichy ou telle autre n’est et ne sera jamais la France.

La France, c’est toutes les France ou aucune. Et toutes les France ne peuvent être responsables de la rafle du Vel d’Hiv’… Et puis la France de Vichy, c’est aussi la conséquence de toute une époque, de tout ce par quoi elle a pu advenir. C’est là d’ailleurs où tout un travail de mémoire reste à faire: celui par lequel – je pense – on sortira tout à fait de tout antisémitisme, racisme et où on pourra enfin parler de tout sereinement… Ce qui est -hélas! – trop loin d’être le cas encore. Oh! Quand la France sera toute la France…