ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


«La droite est retombée à ses effectifs… de 2010». Mais que faut-il en conclure?

«La droite est retombée à ses effectifs militants de 2010» apprend-on dans le Scan Politique du Figaro d’hier. Mais que cachent les chiffres, que faut-il en conclure surtout?

Le LR, mais aussi le PS et autre parti de gouvernement, sont comparables à des sacs qui prennent la forme de l’usage qu’en font depuis toujours leurs cadres dirigeants au gré de leurs besoins, leurs objectifs. Ceux-ci n’étant que de passer la main à Emmanuel Macron, dont il n’est de la plupart de ces cadres dirigeants actuels et anciens, certes sous une apparence nouvelle, que le faux-nez. Ce, depuis quelques mois que la corde Sarkozy, la corde Hollande et tant d’autres étaient usées…

Comment être plus clair!Ils ont promu Macron au rang de chef d’État par le conditionnement qu’ils ont opéré sur les populations pour le faire élire en prétextant qu’il n’y avait pas d’autre choix face à une prétendue menace FN vers lequel ils ont pourtant poussé ce qu’il fallait de gens qui le rejoignent pour que cette menace soit crédible mais qu’elle ne pèse rien ou presque.

On voit la situation du FN qui, pour l’heure, est en passe de démantèlement. Ils ont fait le même coup à fillon qui était le seul à pouvoir battre Macron.

Et maintenant que leur chouchou peut continuer à son stade la politique en place depuis plus de quarante ans, et que la plupart d’entre eux ont participé ardemment à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, ils ont intérêt à faire apparaître leur recul dans l’opinion comme le résultat de leur trop ancienne inefficacité de la méthode en politique sanctionnée par la vague jupitérienne macroniste…

Aussi la reconstruction dite en cours tant à droite qu’à gauche n’est que l’image verbale trompeuse là pour masquer ce que sont devenus la droite et la gauche de gouvernement au fil du temps: des partis comparables à des sacs qui prennent la forme de l’usage qu’en font au gré de leurs besoins propres la plupart de leurs dirigeants…