ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


J-L Mélenchon, l’adversaire inespéré de E Macron, son exact opposé: c’est… tout

J-L Mélenchon est l’exact opposé de E Macron avec contre lui surtout l’image négative du retour aux années 80 qui le caractérise et qui fait de lui l’adversaire inespéré de E Macron et son moins mauvais opposant.

Il ne suffit pas d’être l’exact opposé de son adversaire en politique. Encore faut-il être son plus efficace opposant. Contre Emmanuel Macron et sa majorité législative, J-L Mélenchon est justement dans ce cas: il est l’exact opposé d’Emmanuel Macron et de tout ce qu’il et qui le représente; mais il n’est pas en mesure – du moins dans son positionnement actuel… – de figurer en opposant crédible, capable donc de lui tenir tête…

Globalement, Le leader de la France Insoumise est à peu près tout ce que le chef de l’Etat n’est pas, et le chef de l’Etat à peu près tout ce que J-L Mélenchon est. Sauf s’il est vrai qu’il ont en commun de venir tous deux de la gauche, ils ont aussi en commun et par ailleurs chacun d’eux en propre qu’ils sont les exacts opposés.

Or, ce qui les oppose de façon si nette, si tranchée, comme il est très facile de le montrer, est plus favorable à E Macron(EM) qui – en étant opposé surtout à J-L Mélenchon – n’a aucun mal à passer pour celui qui peut réformer le pays, le réparer comme il dit – il ne fait à cet effet que d’agir de manière brutale et sur ce point Jean Luc Mélenchon(JLM) a raison de le critiquer mais sans efficacité réelle. Tous deux étant bien les exacts opposés. À la différence près que E Macron a le meilleur rôle, ne serait-ce dans l’esprit public – hélas!

l’un, (JLM), symbolise le retour aux années 80 dont une grande majorité de français ne veulent plus et qui a conduit à l’arrivée de l’actuel pouvoir grâce à des connections très fortes du PS et LR…

Et l’autre, (EM), précisément l’anti retour à cette époque caractérisée par trop de social gauchiste qui a ouvert un boulevard à l’économisme insupportable actuel …

Par ailleurs, ce particularisme entre J-L Mélenchon et E macron est tel qu’il a pu faire dire à  que «Mélenchon [était le meilleur ennemi de Macron]»…

Mais, question de point de vue personnel, je préfère croire qu’il est son moins mauvais opposant… C’est là tout le problème, car que fait l’opposition hors J-L Mélenchon!

En résumé, J-L Mélenchon ainsi que son mouvement ont beau être très contestables pour leurs méthodes et dérives violentes et de trop bénéficier d’une paradoxale complaisance de la part «d’un ensemble de gens, certains intellectuels»  et plus largement d’une grande partie de « la gauche politique, syndicale, associative, dans la presse aussi, qui le soutiennent», J-L Mélenchon reste l’adversaire inespéré de E Macron.

Il est pourrait-on dire son exact opposé, avec contre lui, l’image négative qui le caractérise surtout « du retour aux années 80 » auxquelles on doit des décennies de politique qui ont conduit au néolibéralisme et à l’arrivée de E Macron. Tout est lié…