ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Poster un commentaire

EN CATALOGNE COMME AILLEURS, RIEN N’EST LÉGAL QUI NE PASSE PAR UNE VOIE LÉGALE

«RIEN SEULEMENT DE LÉGITIME NE DEVIENT LÉGITIMENT LÉGAL QUI NE PASSE PAR UNE VOIE LÉGALE».

Dans une société qui se veut démocratique, républicaine, organisée sous l’angle du droit et de la justice, se compter comme les catalans l’ont fait hier pour savoir qui veut son indépendance et qui ne la veut pas ne fait que partager une population idéologiquement, socio-politiquement. Non juridiquement.

Quel que soit donc, de l’un et l’autre camp « le vainqueur » de cette élection, le bon sens, la logique, le droit et la justice voudrait que la légitimité revienne à ceux qui veulent rester sous l’autorité espagnole. Pour qu’il en soit autrement même avec leur 90% de « oui » en faveur de ce référendum, il faudrait que ce soit Madrid qui ait décidé ce référendum.

Ou alors, c’est la loi du plus fort et on peut comprendre que le gouvernement espagnol veuille y mettre bon ordre. À lui bien sûr d’utiliser des moyens appropriés.

Car même si cette aspiration à l’indépendance était légitime, pour la faire entendre, une règle prévaut toujours est que rien n’est légal, – pas même par la voie des urnes -, qui ne passe par la voie légale…

Mêmes nombre de lois innommables ne justifient pas qu’on passe outre la voie légale, car très souvent celle-ci résultent d’un manque de maturité du peuple, mais c’est vrai aussi, d’une exploitation inacceptable qu’en font les hommes de pouvoir… La loi du plus fort qui a la légalité prévaut sur celle du plus fort qui ne l’a pas, même avec la légitimité pour lui de ses aspirations…

La leçon que je retiens surtout de tout ce qu’on peut tirer de ces événements qui montrent bien qu’il y a excès et violence de toute part et que ces excès et violence ne mènent qu’à d’autres excès et d’autre violence, quelle est-elle? Cette leçon de ce drame que connaît l’Espagne qui oppose Madrid à la Catalogne est que RIEN N’EST NI NE DEVIENT LÉGAL QUI NE PASSE PAR UNE VOIE LÉGALE» et de voir combien il est important en tout, et plus encore concernant les grands problèmes de société qui ne manquent pas non plus en France, DE DEVOIR ALLER NI VITE NI LENTEMENT MAIS DROIT. Je compte revenir sur ce sujet très prochainement.