ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


Poster un commentaire

«Passeport énergétique» contre les «passoires énergétiques»: Projet au mieux saugrenu de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, un écolo au service d’une économie malade d’elle-même en ce qu’elle doit son semblant d’essor à une exploitation des problèmes que créent ceux qui la dirigent ou l’ont dirigée…

Ces problèmes concernent des pratiques industrielles de construction et autre volontairement retardataires sur le plan énergétique par exemple.

Tout le monde savait qu’il suffirait de faire valoir des normes même extravagantes que des gens comme Hulot n’auraient aucun mal à faire accepter dans une démocratie quantitative qui consiste dans un autre temps  toujours à se servir si possible d’une majorité de citoyens contre une minorité…

On l’a vu avec la loi Travail qui est combattu par une minorité et soutenue par une majorité qui l’ont directement ou indirectement soutenue . Là c’est au tour des propriétaires. Et après, ce sera au tour d’une autre catégorie sociale…

Mais c’est toujours le peuple qui trinque et le pays tout entier, victime avant tout de l’absence d’une vraie démocratie qui ne peut être que qualitative…

«Nicolas Hulot serait-il passé ministre de la surconsommation»? Où plutôt serait-il passé celui du prétexte à la transition écologique et solidaire pour surabonder l’activité du bâtiment et redresser, sur le dos des propriétaires, l’économie dont chacun devrait savoir qu’elle est malade et demande à être guérie d’elle-même au vu des mesures qui vont jusques à menacer la stabilité financière à destination essentiellement de la masse pour la soutenir?

Que serait-il devenu d’autre, tant – qui plus est par son contenu – son projet aux dénominations ubuesques de «Passeport énergétique» pour venir à bout des «passoires énergétiques» est saugrenu et fanatique?

C’est un projet fanatique comme le sont tous ceux qui en sont les auteurs dont Nicolas Hulot n’est très certainement que le héraut. Il se veut écologique mais ne l’est que de manière qui outrage notamment les propriétaires dont un très grand nombre ne sont plus à proprement parler en situation de se chauffer…

Tout cela pour enjoliver la façade de l’écologie qui est devenue depuis qu’on ne peut plus la taxer de lieu des doux maniaques, celui des affairistes et des politiciens véreux aux doux yeux… tout juste à lorgner sur l’écologie pour mener une politique de la Terre brûlée dans une retraite paramilitaire néolibérale vouée à l’échec…

Après ça, est-il besoin de développer pour apercevoir que ce projet est également saugrenu? Tout est dit…