ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Départ de Brune Poirson: notre régime présidentiel soumis à des pratiques néo-censitaires devenues monnaie courante


Le fait que la députée Brune Poirson, démissionnaire de son mandat désigne son suppléant pour lui succéder à l’Assemblée nationale est révélateur de l’un des plus inquiétants changements de système politique qu’on n’ait pu connaître jusqu’ici sur le point de se mettre en place…

Que le suppléant d’une députée de la majorité puisse de manière aussi éhontée siéger à sa place comme manière de faire du pouvoir devenant monnaie courante sans que personne seulement ne s’émeuve plus que ça du caractère manifestement antidémocratique de ce procédé a quand même quelque chose de surprenant…

Pareille situation a néanmoins de quoi nous alerter sur la nature alarmante de ce qui se prépare contre notre régime semi-présidentiel qui est la cible depuis 40, 50 ans du centrisme technocratique qui n’a jamais été aussi puissant… Et surtout aussi dangereux comme peut l’être un système néo-censitaire d’un autre temps…

Car, c’est un système de ce type qui est en train de nous tomber dessus et qui ne peut avoir d’autre finalité -si rien ne se passe que le temps qu’il lui reste pour s’imposer- que la fin programmée de notre régime semi-présidentiel et l’aboutissement des 40, 50 ans de sécession des élites dont il aura fait l’objet…

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Les commentaires sont fermés.