ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"

Tertullien au secours de la liberté des vaccinations.

Poster un commentaire


«Est plus vrai ce qui est antérieur» *, disait Tertullien au 2e siècle de notre ère. Il est très clair contre l’hypocrisie de tous ceux qui, profitant des populations en grand nombre circonvenues pour voir dans la science l’alpha et l’oméga de la raison et de la vérité.

Il est très clair contre ceux qui voudraient, par exemple primer l’obligation des vaccins sur les traitements médiaux, c’est faire passer ce qui est subsidiaire pour principal et principal pour subsidiaire, alors que ces derniers sont antérieurs aux vaccins de centaines et même de milliers d’années; c’est faire passer pour plus vrai ce qui l’est moins, pour antérieur ce qui ne l’est pas.

Il est très clair contre cette vision de la science et de la loi qui ne cherchent qu’à se concilier par des manœuvres habiles : cette vision de la science est fausse, cette vision, ceux qui la prônent se trompent; cette vision de la loi est mensongère, leurs auteurs mentent, se mentent et ceux qui persistent à les soutenir aussi. Tertullien, au secours donc de la liberté des vaccinations.

Ceux-ci sont subsidiaires. Ce qui n’a rien de péjoratif. Mais. Leur rôle -et c’est la définition même de la subsidiarité- peut être qu’un recours venant à l’appui des traitements médicaux que SI nécessaire pour ceux qui y consentent. Suite aux prochains numéros. Vive la liberté sans laquelle la science n’existerait pas.

Auteur : Michel BAUDE

Un ami de ... "tout rare et antique savoir"... Comme tout ce que je dis et écris par ailleurs, je tiens à préciser que je n’affirme ici que ce que je pense et je crois. Qu’on ne se méprenne donc pas sur la nature de mon activité de blogueur. Elle consiste principalement à sensibiliser un lectorat aux petits détails dont les effets négatifs dans le temps sont à l'origine des grands problèmes humains parce que justement ils ont la propriété de nous échapper et de nous embarrasser à la longue - soit, parce qu'ils nécessitent des remises en cause gênantes; soit, parce qu'ils sont difficiles à mettre en évidence et à faire accepter. Si pour autant, cette activité m'oblige de m'exprimer sur un ton assuré, je tiens à préciser aussi que jamais je n'ai prétendu avoir la science infuse, et ce n’est pas ni demain ni un autre jour que je vais commencer. C’est à chacun après de réagir, ici même sur nevousméprenezpas s’il le veut, comme il l’entend, pourvu que son opinion reflète sa pensée véritable et qu’il accepte la controverse objective qui suppose une volonté de concordance de vue avec autrui

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s