ne vous méprenez pas !

"POUR ALLER NI VITE, NI LENTEMENT, MAIS DROIT…"


2 Commentaires

« LA SITUATION EST PLUS GRAVE QU’ON LE DIT MAIS LA SOLUTION PLUS SIMPLE QU’ON LE PENSE… »

LE BUT DE CE BLOG

Face aux problèmes politiques, économiques, sociaux et autres auxquels nous sommes de jour en jour confrontés toujours plus durement, et à notre tendance surtout à nous adapter à eux, à nous y accommoder plus qu’à chercher vraiment à y remédier, tout indique selon moi que la situation est plus grave qu’on le dit et la solution plus simple qu’on le pense…

Bien étrange semblera cette façon de percevoir la réalité du monde; mais l’occasion ne manquera pas sur ce blog de montrer combien chez l’homme qui le gouverne, combien le tragique et le comique sont souvent mêlés et emmêlés aussi; et considérant comment bien souvent avec un peu de bonne volonté, de détermination et de logique on parvient souvent à débrouiller les écheveaux les plus enchevêtrés, combien on doit pouvoir aussi prétendre venir à bout des situations les plus inextricables qui soient; a fortiori quand on a pris conscience comme actuellement d’à peu près toutes nos erreurs liées à notre action multiséculaire responsable de tous les grands problèmes humains et écologiques; et que l’unité plurilatérale que l’homme a à faire de lui-même demeure peut-être la seule grande découverte qui lui reste à faire, il est moins temps de se gratter la tête que de se retrousser les manches et d’agir en conséquence par rapport à toute la gravité de la situation dans laquelle nous sommes et de nous rendre à même d’y apporter enfin des réponses et des actions pratiques au lieu de s’y adapter perpétuellement.

Tel est le but d’agir que je me fixe donc, grâce à ce blog, à travers  les articles que je publierai, et les remarques tirées des réflexions qui me permettront de les rédiger et que peut nous inspirer une approche attentive objective et impartiale mais critique de l’actualité, rigoureuse de l’Histoire et sans concession de la culture et particulièrement chaque fois que je devrai (me semblera-t-il) intervenir sur la façon superficielle dont on appréhende souvent l’un et l’autre de ces domaines plus à dessein de les détourner qu’avec le souci toujours d’en montrer les aspects les plus importants pour leur bonne compréhension et évolution.